demain

lecture aux grands terrains d’extraits de tuberculaires et tuberculeux

Le projet « tentaculeux et tuberculaires » est un amas de textes récoltés de 2004 à 2012. Retravaillés entièrement et unifiés, ils témoignent d’un certain état de montée des puissances d’enfermements ainsi que des tentatives de fuite tous azimuts.
A la fois textes scandés et répétitifs pour énerver comme l’essoreuse d’une machine à laver et tentative d’écrire ce qu’il faut bien appeler une histoire, celle d’un enfermement multiforme et de l’échec des substances miracles pour y remédier.
Il est donc conçu pour être lu intégralement pour éprouver la rencontre des nouvelles tentacules (la télé, l’argent, les marchandises…) et des tubercules qui poussent,énervent, témoignent de dislocation.
La plupart des textes ont été lus à haute voix lors de différentes manifestations. Ils seront réagencés dans un autre ordre avec un autre plan de renversement en brouillant les différences tentacules/tubercules en rapport avec le travail de Jérémie Setton. C’est comme dans une boîte mais à l’extérieur : les pans ouverts aux quatre vents. On peut s’y croire enfermé, on y est renversé. Quand l’oeil se révulse qu’est-ce qu’il reste? Regardez devant : ça tire derrière.
Le titre même Tentaculeux et tuberculaires est un brouillage volontaire et « erroriste » de la qualité des adjectifs en travaillant à une complication du rapport actif/passif qui leur est assigné.

aux grands terrains http://www.grandsterrains.fr/GT_jeremie.html

Souvenir d’un jour en prison

Jour 1

Mal dormi. La mine des gens dans le bus comme des enfants défaits. A l’arrivée, le drapeau français punitif et les péchés capitaux sculptés par Gaston Castel. La prison extérieure est là : les valeurs morales.

12 portes sinon rien

digiphone porte carte badge porte

porte sas dadenas détecteur porte

porte badge porte

porte sas porte

bâtiment A porte sas porte

bâtiment B porte sas porte

porte clé porte ouverte porte ouverte porte fermée et

une salle

Quartier des condamnés à mort. Le dernier fut Ranucci.

Autour les bruits de porte les cris surveillant, au secours, parloir !

Ça se répétera chaque semaine.

Un mémoire du Robinson des prisons m’apprend comment faire un briquet électronique avec un coton tige, comment soigner le mal de gorge avec une gousse d’ail, la constipation avec de l’huile d’olive.

Je suis présenté comme un détenu: la tension palpable, les preuves à fournir de virilité (le bonjour comme enjeu et défi); autour: celui qui parle beaucoup, celui qui a les sourire en coin, celui qui se révolte (j’ai l’impression que vous prenez les autres pour des inférieurs car pas de revue corse), celui qui le soutient tout en paraissant obéir à la directrice (double jeu).

Ce qui sidère, c’est cet effet, cet état défait des corps; derrière les visages, la question de la violence et du passage à l’acte.

Au cabinet des curiosités, je découvre les vieilles portes de Toulon, un faux flingue en métal, un lance-pierre avec lanière élastique, un appareil de tatouage, une pipe, une matraque.

Dehors le camion attend avec dedans, les cages à lapin

J’apprends la langue interne du pouvoir : je suis dans la base de données Antigone.

 

à venir, à partir du 15 juin: l’armée noire débarque à Dunkerque

Port Épique #2

15 juin 2012

à Fructôse, 4.4., bout du Môle 1

Programme:

19:00 ouverture billetterie

19:30 embarquement à bord du Texel au bout du Môle 1

20:00 départ croisière

Sur le bateau: Lectures et interventions de l’armée noire et concert de R. Stevie Moore

22:00 retour sur le Môle et vernissage de l’installation « Paon’ de François Lewyllie

Suivi de performances de l’armée noire

23:00 concert final d’Orchestra of Spheres

Attention les réservations pour l’événement ne se feront qu’une fois le règlement reçu*. Merci de contacter thomas à thomas@fructosefructose.fr ou au 03-28-64-53-89

PAON

François Lewyllie est invité alors il propose PAON, une installation inédite et néanmoins compliquée dans laquelle il prône le retour des dragons comme solution face à la fortune du prince. Point de lyrisme en ce moment là, comme une bête en cage, François bombe le torse pour faire bonne figure, c’est tout ce qu’il lui reste.

Parce qu’il n’aime pas être seul, il appelle du renfort. Il va se réfugier derrière l’armée noire, une bande de poètes, de performeurs plongés dans l’existence et sa mauvaise odeur jusqu’au cou.

Ensemble ils animeront PAON de performances poétiques et de présences assurées pour glisser du rituel vers la dérision et la déroute.

Nous tous, touristes et curistes en quête de sens et de fête, accosterons en musique pour assister à ce très étrange machin nocturne.

L’Armée noire est un groupe d’artistes protéiformes organisant des performances, des interventions surprises, des lectures, etc., avec (notamment, et dans l’Ordre alphabétique) Édith Azam, Antoine Boute, Armelle Caron, Quentin Faucompré, Charles Pennequin, Cécile Richard…

L’Armée noire est aussi une revue à la périodicité inconnue et dont, jusqu’à présent, un seul numéro a paru.

« Armée noire est une expression du Nord de la France et plus particulièrement du Cambrésis, désignant un groupe d’individus louches, des familles de chapardeurs, des gens pas lavés, des reclus de la société, des pauvres gens qu’on rejette de plus en plus hors de France et d’Europe. La poésie de l’armée noire parle à ceux-là, mais aussi aux animaux, aux plantes, aux mauvais élèves, aux ignorants… Elle cause au type de base en général, car tout ce qui se croit au dessus de lui est son ennemi. »

L’Armée Noire est l’invitée de François Lewyllie, pour la préparation de la seconde édition de la revue qui porte son nom : L’Armée noire.

 

R. Steevie Moore // pop/lo-fi

R. Stevie Moore est une légende du Lo-fi! Ce musicien américain a été dessiné par David Shrigley et revendiqué comme père spirituel par Ariel Pink. Nous aurons le plaisir d’accueillir cet artiste hyperactif (il a sorti à lui seul 400 albums depuis 1968!) sur le bateau et dans un décor industriel ! Alors ressortez vos chemises à carreaux, ça va sentir les années 90 !

R.Stevie Moore

Orchestra of Spheres// electro/pop-psychedelic

Après avoir été invités par Caribou au célèbre festival ATP à Minehead en Angleterre, les Néo-zélandais au look cosmico-disco viendront nous faire danser en fin de soirée ! Leur univers mêle à la fois instruments bricolés et musique expérimentale entraînante qui invite à la fête ! Ça tombe bien, nous aussi on aime bien !

Orchestra Of Sheres

Des ateliers expérimentaux dans les ateliers d’écriture

Expérimental est à entendre en plusieurs sens : comme innovation, comme dispositif. Il se rapproche du sens scientifique dans le sens où le résultat n’est pas prévisible d’avance et qu’il contient donc une dimension de recherche. Il se rapproche du sens video ou cinématographique dans le sens où il n’est pas seulement narratif ou didactique : parfois, il déborde ou il se pose. Il est aussi une expérience du contemporain dans la mesure où il donne à entendre les voix de nos contemporains qui travaillent sur les mêmes sujets pour converger et/ou diverger.

En cela, l’animateur est un passeur.