le mémorandum en français

GRÈCE: Mémorandum d’entente sur

SPÉCIFIQUE conditions de politique économique

2 mai 2010 (sources le monde – esquisses de retraductions collées)

Les versements trimestriels d’aide financière bilatérale des États membres de la zone euro

seront soumis à des examens trimestriels de la conditionnalité pour la durée de l’arrangement.

Le déblocage des tranches sera basé sur le respect de la performance quantitative

critères, et une évaluation positive des progrès réalisés en ce qui concerne les critères politiques dans le

MPEF et dans le présent Mémorandum, qui précise les critères détaillés qui seront évaluées

pour les révisions successives, jusqu’à la fin de l’année 2011. Les critères détaillés pour les années 2012

et 2013 seront précisées à l’occasion de l’examen au printemps 2011.

Les autorités s’engagent à consulter la Commission européenne, la BCE et le FMI

sur l’adoption de politiques qui ne sont pas compatibles avec ce protocole. Ils seront également

leur fournir tous les renseignements demandés pour le suivi des progrès au cours du programme

mise en œuvre et la situation économique et financière (annexe 1). Avant la publication des

les versements, les autorités doivent fournir un rapport de conformité sur l’accomplissement de la

conditionnalité.

1. Actions pour le premier examen (à compléter d’ici la fin Q2-2010)

i. Assainissement des finances publiques

Progrès réalisés avec la mise en œuvre du budget 2010 et les mesures fiscales adoptées

par la suite. Les progrès sont évalués au regard des plafonds (cumulatif) déficit trimestriel dans le

MPEF (y compris le PAT). Les autorités prennent les mesures suivantes, générant

des économies pour un montant total de 2,5% du PIB en 2010:

– Augmentation du taux de TVA, avec un rendement d’au moins 1800 euros millions d’euros pour une année complète

(800 millions d’euros en 2010);

– Augmentation de droits d’accise pour le carburant, le tabac et l’alcool, avec un rendement d’au moins

1050 euros millions d’euros pour une année complète (450 millions d’euros en 2010);

– Réduction de la masse salariale publique en réduisant la fête de Pâques, d’été et

Les primes de Noël et les indemnités versées aux fonctionnaires, avec des économies nettes

s’élevant à 1500 millions EUR pour une année complète (1100 millions EUR en 2010);

– Élimination des primes de Pâques, d’été et de Noël versées aux pensionnés,

tout en protégeant ceux qui reçoivent des pensions plus faibles, avec des économies nettes d’un montant de

EUR 1900 pour une année complète (1500 millions EUR en 2010);

– Annuler les crédits budgétaires dans la réserve pour éventualités dans le but de

économiser 700 millions d’euros;

– Réduire les pensions les plus élevées dans le but de sauver 500 millions d’euros pour un plein

année (350 millions d’euros en 2010);


Page 2

2

– Abolir la plupart des crédits budgétaires pour l’allocation de solidarité

(Sauf une partie pour le soulagement de la pauvreté) dans le but de sauver 400 millions d’euros;

– Réduire l’investissement public par 500 millions d’euros par rapport aux plans;

– Le Parlement adopte, comme prévu dans le programme de stabilité de Janvier 2010, un

Loi instaurant un barème d’imposition progressif pour toutes les sources de revenus et une

traitement unifié horizontalement des revenus générés par le travail et les actifs;

– Le Parlement adopte, comme prévu dans le programme de stabilité de Janvier 2010, un

Exemptions abrogatoire de la loi et les dispositions fiscales autonomes de la taxe

système, y compris les revenus des allocations spéciales versées aux fonctionnaires. La

la loi s’applique rétroactivement à partir Janvier 1, 2010.

ii. Réformes budgétaires structurelles

Le gouvernement adopte d’ici la fin Juin 2010, une loi qui exige la publication mensuelle par la

General Accounting Office (GAO) en temps opportun des statistiques mensuelles (sur une base caisse) sur les

recettes, dépenses et financement de l’État, ainsi que sur les dépenses en attendant de

paiement, y compris les arriérés.

iii. Réglementation du secteur financier et la supervision

La Banque de Grèce, au nom du gouvernement, établit un financier indépendant

Fonds de stabilité, avec une solide structure de gouvernance, pour faire face à des problèmes de solvabilité potentiels

et de préserver la solidité du secteur financier et sa capacité à soutenir la Grèce

l’économie, en fournissant un soutien capital aux banques en fonction des besoins (annexe 2).

Démarrer la mise en œuvre de la surveillance intensifiée des banques, notamment en allouant plus

ressources humaines, également en vue de la prise en charge de la surveillance des assurances, de fréquentes

rapports au titre des délais plus serrés et trimestriels stress tests de solvabilité.

Revoir la loi de faillite du secteur privé pour assurer la cohérence avec les observations de la BCE.

iv. Les réformes structurelles

Les autorités d’entreprendre des réformes visant à moderniser l’administration publique:

Le Parlement adopte la législation réformer l’administration publique au niveau local, notamment par

la fusion des municipalités, des préfectures et des régions dans le but de réduire les coûts d’exploitation

masse salariale et.

Le Parlement adopte la législation exigeant la publication en ligne de toutes les décisions impliquant

les engagements de fonds dans le secteur des administrations publiques.

Pour renforcer les institutions du marché du travail:

Gouvernement entame des discussions avec les partenaires sociaux afin de réviser le salaire du secteur privé

négociation et d’arrangements contractuels.


Page 3

3

Pour renforcer la concurrence dans les marchés ouverts:

Gouvernement adopte une loi pour simplifier le démarrage de nouvelles entreprises.

Le gouvernement adopte la législation horizontale sur la directive services.

Le gouvernement adopte un plan de relance pour le secteur ferroviaire avec un calendrier pour les mesures

qui:

– Préciser comment les activités opérationnelles seront mises à profit, notamment par la fermeture

déficitaires lignes;

– Assurer la mise en œuvre effective des directives de l’UE en permettant une concurrence

parmi les fournisseurs de services de chemin de fer;

– Prévoir la restructuration de la société holding, y compris la vente de terrains et

d’autres actifs.

Pour augmenter le taux d’absorption des fonds structurels et de cohésion:

Gouvernement mettra en place des mesures, y compris la mise en œuvre de la loi 3840/2010,

la mise en place d’un «projet de production accélérée », pour atteindre les objectifs semestriels

pour les demandes de paiement des cibles dans l’absorption des fonds structurels et de cohésion, créé par

le tableau ci-dessous. Conformité avec les objectifs doivent être mesurés par des données certifiées. La

gouvernement prendra des mesures pour atteindre un objectif annuel de soumettre 10 projets majeurs

applications aux services de la Commission.

Période de programmation 2007-2013

Demandes de paiement qui sera soumis

entre 2010 et 2013

(En millions d’euros)

2010

2011

2012

2013

Fonds européen pour la cohésion régionale et

Fonds

2330

2600

2850

3000

Fonds social européen

420

750

880

890

Cible de la première moitié de l’année

1105

1231

1284

Cible de la seconde moitié de l’année

2245

2499

2606

Totale annuelle cible

2750

3350

3730

3890

Le gouvernement établit un groupe de travail technique en contact direct avec les services de la Commission,

pour assurer la mise en œuvre rapide de quelques projets majeurs dans des secteurs) de transport, b) de l’environnement

projets; c) les instruments d’ingénierie financière et d) réforme de l’administration publique, en s’appuyant

sur une assistance technique accrue.

Gouvernement doit avoir effectué des mesures pour s’assurer que les crédits budgétaires pour la

cofinancement national des Fonds structurels et de cohésion sont acheminés à un central spécial

compte du fait que ne peuvent pas être utilisées à des fins autres et qui devrait être disponible pour

fournir un cofinancement à toutes les entités au sein du gouvernement général.


Page 4

4

2. Actions pour le deuxième examen (à compléter d’ici la fin Q3-2010)

i. Assainissement des finances publiques

Exécuter rigoureusement le budget pour 2010 et les mesures d’assainissement budgétaire

annoncé par la suite, y compris ceux dans le présent mémorandum. Les progrès sont évalués contre

les plafonds (cumulatif) déficit trimestriel dans le MPEF (y compris la TMU).

Gouvernement soumet le projet de budget pour 2011 au Parlement. Le budget prévoit

projections de l’information et fiables sur l’ensemble du secteur des administrations publiques et vise un

réduction supplémentaire du déficit des administrations publiques en ligne avec le MPEF. Il comprend un

présentation détaillée des mesures d’assainissement budgétaire s’élevant à au moins 3,2% du PIB

(4,3% du PIB, si les reports de mesures mises en œuvre en 2010 sont pris en compte), et

des informations détaillées sur la situation des entreprises publiques.

Le budget comprend les mesures suivantes (dans des circonstances exceptionnelles, des mesures

produisant des économies comparables pourraient être considérées, en étroite consultation avec les pays européens

Commission, le FMI et la BCE):

– Mettre en œuvre la règle de ne remplacer que 20 pour cent des employés qui prennent leur retraite dans le

secteur public (gouvernement central, les municipalités, les entreprises publiques, locales

gouvernements, des organismes publics et autres institutions publiques);

– Réduction de la consommation intermédiaire des administrations publiques par au moins

300 millions d’euros par rapport au niveau de 2010, sur le dessus de l’épargne prévu dans

le contexte de la réforme de l’administration publique et de la réorganisation des collectivités locales

gouvernement (voir mesure suivante);

– Le gouvernement commence la législation mise en œuvre de la réforme de l’administration publique

et la réorganisation du gouvernement local dans le but de réduire les coûts en moins

au moins 1500 millions EUR de 2011 à 2013, dont au moins 500 millions d’euros

en 2011.

– Congelez-les dans l’indexation des pensions, avec l’objectif de sauver 100 millions d’euros;

1

– Réduction des investissements financées sur ressources intérieures d’au moins 1000 millions d’euros,

en donnant la priorité aux projets d’investissement financés par l’UE et structurelle

les fonds de cohésion;

– Temporaire « prélèvements crise» sur les entreprises très rentables, générant au moins 600 euros

millions de dollars en revenus supplémentaires par an en 2011, 2012 et 2013;

– Les incitations à régulariser l’utilisation des terres violations, ce qui donne au moins 1500 millions EUR

2011 à 2013, dont au moins 500 millions d’euros en 2011;

– Faire appliquer la taxation forfaitaire des professionnels, avec un rendement d’au moins

400 millions d’euros en 2011 et des rendements croissants en 2012 et 2013;

– Élargir l’assiette TVA en incluant les services qui sont présentement exemptés et

passer une proportion importante (au moins 30%) des biens et services actuellement

soumis au taux réduit au taux normal, avec un rendement d’au moins 1000 euros

millions d’euros;

– Début mise en place progressive d’une «taxe verte» sur les émissions de CO2, avec un rendement d’au moins EUR

300 millions en 2011;

1

Des ajustements peuvent être nécessaires en cas d’inflation négative.


Page 5

5

– Recouvrement des recettes provenant des licences de jeu: au moins 500 millions d’euros du chiffre d’affaires

de licences et de 200 euros en redevances;

– Développer la base de la taxe foncière par la mise à jour la valeur des actifs à céder au moins

500 millions d’euros des revenus supplémentaires;

– Augmentation de l’imposition des salaires en nature, y compris par des paiements de location de voiture taxation (à

au moins 150 millions d’euros);

– Initier la collecte d’un impôt spécial sur les établissements non autorisés (au moins

800 millions d’euros par an);

– Augmenter les taxes sur les biens de luxe d’au moins 100 millions d’euros;

– Le budget mettra en place des plafonds de dépenses détaillés pour chaque ligne du ministère,

les gouvernements locaux, et les fonds de sécurité sociale en conformité avec le général

objectif de déficit du gouvernement. Cette rapporte également à la stratégie budgétaire à moyen terme

cadre pour la période 2012-2013;

– Le budget contiendra des informations indicatives sur les revenus mensuels par

catégorie, et les dépenses par ministère. Les chiffres actualisés seront régulièrement mis à

disponible en ligne.

Le Parlement adopte des modifications à la loi organique du budget, si nécessaire, pour s’assurer que le

projet de budget à partir de 2011 contient des informations détaillées sur les résultat de l’exécution et les plans de

le secteur des administrations générale dans son ensemble – y compris le gouvernement local, la sécurité sociale,

les hôpitaux et les entités juridiques. Une annexe au budget présentera des chiffres clés sur la situation financière

les performances des grandes entreprises publiques, concomitantes des dépenses budgétaires et fiscales,

et les risques connexes fiscales.

ii. Les réformes structurelles budgétaires

Le Parlement adopte une législation pour améliorer l’efficacité de l’administration fiscale et

contrôles, la mise en œuvre des recommandations formulées par la Commission européenne et le FMI.

En particulier, ils ont mis en place un arrangement efficace des projets de gestion (y compris

serré de surveillance et de groupes de travail MOF) à mettre en œuvre le plan anti-évasion de rétablir l’impôt

discipline à travers: l’application de collecte renforcée et la récupération des arriérés d’impôts

(En coordination avec les caisses de sécurité sociale) des plus grands débiteurs, une grande réorganisation

unité de contribuable axée sur la conformité des contributeurs plus gros revenus; une vérification forte

programme pour vaincre la fraude est omniprésent, par niveau de richesse des individus et à revenu élevé d’auto-

employés, y compris la poursuite des pires délinquants, et un dépôt renforcé et

programme de contrôle de paiement.

Le Parlement adopte une réforme du système de retraite afin d’assurer à moyen et à long terme

la durabilité. Il convient de limiter l’augmentation des dépenses du secteur public sur les retraites, au cours de la

période 2010-2060, à moins de 2,5 pour cent du PIB. La réforme sera conçue en étroite collaboration avec

consultation avec la Commission européenne, le FMI et personnel de la BCE, et de son impact estimé sur la

viabilité à long terme sera validé par le Comité de politique économique. La

paramètres du système fera en sorte à long terme l’équilibre actuariel, tel que déterminé par le

Autorité nationale actuarielle. La réforme devrait inclure les éléments suivants:

– Simplification du système de retraite fragmenté par la fusion de l’existant

les fonds de pension dans trois fonds et l’introduction d’un système unifié pour tous les nouveaux

employés actuels et futurs. Les nouvelles règles universellement contraignantes en matière de


Page 6

6

droits, contributions, les règles d’accumulation et de l’indexation des droits à pension

doit être appliquée au prorata de tout le monde à partir du 1er Janvier 2013;

– Introduction d’un âge légal de la retraite unifié de 65 ans, y compris pour les

les femmes dans le secteur public (progressivement immédiatement après l’adoption), pour être

complété par Décembre 2013;

– Augmentation progressive de la période minimale de cotisation pour la retraite à plein

bénéficier de 37 à 40 ans d’ici 2015;

– Modification de la formule d’attribution de pension dans le régime contributif basé sur la

renforcer le lien entre les cotisations versées et les prestations reçues, avec

taux d’accumulation limitée à un taux annuel moyen de 1,2%, et les pensions indexées sur

prix;

– Introduction d’un mécanisme d’ajustement automatique qui, tous les trois ans et

à partir de 2020, va augmenter l’âge de la retraite (minimum et réglementaires) en

ligne avec l’augmentation de l’espérance de vie à la retraite;

– Étendre le calcul des gains admissibles parmi les cinq dernier courant

ans, aux gains à vie entières (tout en conservant les droits acquis);

– Réduction de la limite supérieure sur les pensions;

– Introduction d’un revenu moyen-testé minimum garanti pour les personnes âgées

(Ci-dessus l’âge légal de la retraite), afin de protéger les groupes les plus vulnérables,

compatible avec la viabilité budgétaire;

– Mesures destinées à limiter l’accès à la retraite anticipée. En particulier, augmenter la

l’âge minimum de retraite anticipée à 60 ans au 1 er

st

Janvier 2011, y compris pour les

travailleurs dans les professions pénibles et difficiles et ceux qui ont 40 ans de

contributions. Abolir les règles spéciales pour les personnes assurées avant 1993 (alors que

en conservant les droits acquis). Une révision substantielle de la liste des lourde et difficile

professions;

– Réduction des prestations de retraite (6% par an) pour les personnes qui prennent leur retraite

entre les âges de 60 et 65 ans avec une période de cotisation de moins de 40 ans;

– Introduction de conditions plus strictes et régulièrement ré-examen de l’éligibilité

pensions d’invalidité;

– Jusqu’à l’entrée en vigueur des nouvelles règles sur l’âge de la retraite (Janvier 1,

2011), de nouvelles demandes de pensions seront gelés et les demandes de retraite

être examinée sur la base des nouvelles règles d’admissibilité.

Le gouvernement adopte une réforme de la GAO, y compris les éléments suivants:

– Renforcement du rôle du GAO dans la planification budgétaire et de contrôle;

– Mise à disposition des ressources nécessaires en termes de personnel de haut niveau,

soutien à l’infrastructure et l’équipement, l’organisation managériale et de l’information-

les systèmes de partage;

– Fourniture de garanties pour le personnel du GAO contre l’ingérence politique, et

responsabilité personnelle dans la mise à disposition de données fiables;

– Renforcer les mécanismes institutionnels pour fournir fiable et plausible

officiels des prévisions budgétaires qui tiennent compte de l’exécution récente disponible

développements et les tendances; à cette fin, les prévisions officielles macro-économiques

devraient être examinés par des experts externes;.


Page 7

7

Le gouvernement prend les mesures suivantes pour assurer la fourniture en temps opportun de l’exercice fiables

les comptes et statistiques:

– GAO commence, en Juin 2010, la publication en temps opportun des statistiques mensuelles (sur une caisse

base) sur les recettes, les dépenses et le financement et les arriérés de dépenses pour le

«Le gouvernement disposition générale » et de ses entités sous (Etat, sécurité sociale,

les hôpitaux, les administrations locales et des entités juridiques);

– Le gouvernement adopte un plan d’action détaillé assorti de délais, à convenir avec

Eurostat, pour améliorer la collecte et le traitement des données publiques

nécessaire dans le cadre actuel juridique de l’UE, en particulier par l’amélioration de la

mécanismes qui assurent la transmission rapide et correcte de ces données, et d’assurer

responsabilité personnelle en cas de fausses déclarations et de chercher résident appropriée

assistance technique pour assurer des progrès rapides;

– Le gouvernement commence à publier des informations actualisées sur la situation financière

entreprises publiques (au moins les 10 plus grandes pertes de décision ceux) et d’autres publics

entités non classées dans les administrations publiques (y compris les revenus détaillée

feuilles déclarations d’équilibre, et les données sur l’emploi et la masse salariale). Pour ce

fin, un mécanisme de notification régulière et en temps opportun est introduit.

iii. Réglementation du secteur financier et la supervision

La Banque de Grèce et le Gouvernement de veiller à ce que le Fonds de stabilité financière est entièrement

opérationnelle.

Examiner le caractère adéquat du cadre de l’insolvabilité, aux banques ainsi que pour non-financiers

entités.

iv. Les réformes structurelles

Progrès des réformes visant à moderniser l’administration publique:

Le gouvernement lance le processus, y compris les principes et le calendrier, pour établir un

simplifiée portant sur ​​les salaires système de rémunération de base et des indemnités. Il s’applique à tous les

employés du secteur public, et faire partie d’une réforme globale des ressources humaines

la gestion. Cela devrait conduire à un système où la rémunération reflète la productivité et

tâches.

Le gouvernement lance les examens fonctionnels indépendants de l’administration publique au

niveau central et des programmes sociaux existants. Il doit être effectuée par l’échelle internationale

des experts de renom et externes. Les Termes de référence pour les examens seront d’accord

avec la Commission européenne, le FMI et la BCE. Les objectifs des examens sont les suivants:

– Pour faire le point sur ​​l’utilisation des ressources, y compris les ressources humaines, pour mener à bien

fonctions gouvernementales (par exemple, l’emploi, des biens et services) dans le centre

gouvernement et les institutions publiques subordonnées;

– Pour identifier les actions à rationaliser l’organisation de l’administration publique et

générer des gains de productivité, et de quantifier les éventuelles économies budgétaires à partir

la mise en œuvre de ces actions;


Page 8

8

– Pour évaluer l’efficacité et la pertinence des programmes sociaux existants et

faire des propositions pour la réforme ou l’annulation de les moins efficaces, tandis que

quantifier les éventuelles économies budgétaires de la mise en œuvre de ces actions.

Pour renforcer la concurrence sur des marchés ouverts

Les autorités font le Registre général du commerce (GEMI) pleinement opérationnel

En vertu de la directive sur les services, le gouvernement finalise l’examen des sectorielle existante

la législation (dépistage), assure que le point (s) de contact unique est (sont) opérationnel.

Le gouvernement adopte une loi sur le transport routier de marchandises qui lève les restrictions non prévues

dans la directive 96/26/CE du 29 Avril 1996 concernant l’accès à la profession de transport routier de marchandises,

y compris les prix minimaux fixes.

Émettre un décret ministériel pour la libéralisation du marché de l’électricité en gros et un

Décision ministérielle sur la rationalisation des tarifs de consommation d’électricité.

La promotion des investissements et des exportations

Le gouvernement prend des mesures, en conformité avec les règles communautaires de concurrence, à faciliter l’IED et

investissement dans l’innovation dans des secteurs stratégiques (industries vertes, des TIC etc ..) à travers un

révision de la Loi sur l’investissement, l’adoption de mesures visant à faciliter les PPP, l’action de jeûner,

suivre les grands projets d’IDE et des mesures visant à renforcer la politique de promotion des exportations.

3. Actions pour le troisième examen (à compléter d’ici la fin Q4-2010)

i. Assainissement des finances publiques

Gouvernement réalise l’objectif du programme pour le déficit 2010 des administrations publiques.

Le Parlement adopte le projet de budget pour 2011 vise une réduction supplémentaire de la volonté générale

déficit des administrations publiques et notamment la consolidation prévue dans le présent

Mémorandum.

Gouvernement prépare un plan de privatisation pour la cession des actifs publics et les entreprises

dans le but de récolter au moins 1 milliard d’euros par an au cours de la période 2011-2013.

ii. Les réformes structurelles budgétaires

Le gouvernement adopte un projet de loi pour renforcer le cadre budgétaire, à la suite

discussions avec la Commission européenne et du FMI. Les éléments suivants devraient être

cadre de la réforme:

– Mettre en place un cadre budgétaire à moyen terme couvrant les administrations publiques

basée sur le matériel des plafonds de dépenses sur trois ans pour l’État, la sécurité sociale

entités et des gouvernements locaux;


Page 9

9

– Renforcer la position des ministres des ministres des Finances en ligne vis-à-vis à la fois

préparation du budget et les phases d’exécution (ce qui donne lui / elle un droit de veto sur les

les décisions de dépenses et d’exécution);

– Mettre en place une réserve pour éventualités obligatoires dans le budget, correspondant à 10

pour cent du total des crédits des ministères autres que les salaires,

pensions et d’intérêt, l’utilisation de la réserve pour éventualités sera décidée par le

Le ministre des Finances;

– Veiller à ce que le Parlement ne modifie pas la taille globale du budget à la

stade de l’approbation, et se concentrer sur la composition des dépenses publiques et

chiffre d’affaires, et la fiabilité des projections des dépenses et recettes;

– Mettre en place des mécanismes plus solides de contrôle des dépenses, en particulier par

mettre en œuvre un contrôle approprié des engagements de dépenses, à travers lequel

entités de dépenses (ministères de tutelle, les autorités locales, des caisses de sécurité sociale,

l’hôpital et les personnes morales) ferait rapport sur ​​une base régulière au Trésor

leurs engagements de dépenses en suspens contre leur autorisée

crédits dans la loi de finances;

– Mettre en place une règle de revenus pour le gouvernement général, selon laquelle la

répartition de l’enseignement supérieur que prévu des recettes doit être spécifié ex ante dans le

loi de finances;

– Création d’un organisme financier attaché à fournir des conseils indépendants au Parlement

l’examen d’experts et sur ​​les questions fiscales, et en rendant publics sur la gestion budgétaire

plans et l’exécution des entités de dépenses du gouvernement en général, et sur

hypothèses macroéconomiques utilisées dans la loi de finances.

Le Parlement adopte la réforme de la législation sur le salaire du public compatible avec le présent protocole.

iii. Les réformes structurelles

Pour réformer et moderniser l’administration publique:

Le gouvernement adopte toutes les lois nécessaires et le décret pour la pleine entrée en vigueur de la

réforme de l’administration locale.

Gouvernement achève la création d’une Autorité unique de paiement pour le paiement des

les salaires dans le secteur public. Le ministère des Finances publie un rapport détaillé, basé sur

l’information et en collaboration avec l’Autorité de paiement unique, sur la structure et

niveaux de rémunération et le volume et la dynamique de l’emploi dans la population générale

gouvernement.

Les autorités compléter la première phase de la réforme du système des marchés publics, avec un

l’autorité centrale d’achat et impliquant une mise en œuvre rapide de l’électronique

plate-forme pour les marchés publics et en introduisant l’utilisation de l’e-vente aux enchères du système. Il devrait

assurer une approche commune et des procédures d’appel d’offres, les ex-ante et ex post-contrôles.

Le gouvernement adopte la législation et les mesures nécessaires pour mettre en œuvre la meilleure réglementation

l’ordre du jour.


Page 10

10

Afin de moderniser les systèmes de soins de santé:

Gouvernement adopte une législation sur le cadre institutionnel pour les fournitures de santé (loi

3580/2007), établit de nouveaux systèmes pour la gestion des médicaments qui favorisent une utilisation plus d’

médicaments génériques, y compris un nouveau système pour la surveillance électronique des médecins

prescriptions.

Gouvernement complète le programme d’informatisation hospitalier, la mise à niveau l’hôpital

systèmes de budgétisation, et de la réforme de la gestion, la comptabilité (y compris double-entrée

la comptabilité d’exercice) et les systèmes de financement.

Gouvernement assure une plus grande surveillance budgétaire et opérationnelle des dépenses de soins de santé

par le ministre des Finances, la publication des comptes audités et l’amélioration de la tarification

et des coûts des mécanismes.

Pour renforcer les institutions du marché du travail:

Après un dialogue avec les partenaires sociaux, le gouvernement propose et le Parlement adopte

législation visant à réformer le système de négociations salariales dans le secteur privé, qui devrait fournir

pour une réduction des taux de rémunération pour les heures supplémentaires et une flexibilité accrue dans la gestion

du temps de travail. Laisser locales pactes territoriaux pour régler la croissance des salaires ci-dessous sectorielle

accords et d’introduire la rémunération variable de lier les salaires à la performance de la productivité au

niveau de l’entreprise.

Gouvernement modifie le règlement du système d’arbitrage, (loi 1876/1990), de sorte que les deux

les parties peuvent recourir à l’arbitrage en cas de désaccord avec la proposition du médiateur.

Après un dialogue avec les partenaires sociaux, le gouvernement adopte une législation sur le salaire minimum

d’introduire des sous-minima pour les groupes à risque comme les jeunes et les chômeurs de longue durée,

et de mettre en place des mesures pour garantir que les salaires minimums actuels restent fixes dans

termes nominaux pour trois ans.

Gouvernement modifie la législation de protection de l’emploi de prolonger la période probatoire

pour de nouveaux emplois à un an, afin de réduire le niveau global des indemnités de licenciement et de veiller à ce que

les mêmes conditions de paiement de départ s’appliquent aux travailleurs manuels et des cols blancs, d’élever

le seuil minimal pour l’activation des règles sur les licenciements collectifs en particulier pour les plus

entreprises, et de faciliter une plus grande utilisation des contrats temporaires et à temps partiel de travail.

Pour renforcer la concurrence dans les marchés ouverts:

Le gouvernement adopte les modifications apportées aux législation (sectorielle) dans les secteurs des services clés tels que

les services du tourisme, de vente au détail et de l’éducation. La nouvelle législation devrait faciliter l’établissement, par

réduisant de manière significative les exigences visées par les articles 15 et 25 des services

Directive, notamment des exigences en matière de restrictions quantitatives et territoriales,

exigences de forme juridique, les exigences d’actionnariat, fixe minimum et / ou maximum

droits de douane et des restrictions aux activités pluridisciplinaires. Il devrait également faciliter la mise à disposition

des services transfrontaliers en mettant en œuvre la clause de libre prestation des services dans l’article

16 de la directive sur les services à travers une approche garantissant la sécurité juridique pour les services

fournisseurs, c’est à dire en énonçant clairement dans la respective législation (sectorielle) qui

exigences peuvent et dont les exigences ne peuvent pas être appliqués à des services transfrontaliers.


Page 11

11

Gouvernement propose des mesures législatives pour éliminer les restrictions au commerce dans les professions réglementées

comprenant:

– La profession juridique, à lever les restrictions inutiles minimum fixe

tarifs, l’interdiction effective de la publicité, les restrictions territoriales sur le cas des avocats

peut exercer en Grèce;

– La profession de pharmacien, qui traite des limites sur le nombre de pharmacies et

marges bénéficiaires minimales;

– La profession de notaire, couvrant les droits de douane fixes, des limites sur le nombre de notaires,

restrictions territoriales où les notaires peuvent pratiquer et l’interdiction effective de la

la publicité;

– Architectes, couvrant les droits de douane minimums fixes;

– Ingénieurs, couvrant les droits de douane minimums fixes;

Des services d’audit, couvrant les droits de douane fixes -.

Gouvernement adopte une loi et prend toutes les mesures nécessaires pour mener à bien la pleine et

transposition effective des règles communautaires sur la reconnaissance des qualifications professionnelles, y compris

la transposition de la directive sur les qualifications professionnelles (directive 2005/36/CE)

y compris la conformité avec les arrêts de la CJCE.

Gouvernement adopte une législation visant à simplifier et accélérer le processus d’octroi de licences

entreprises, les activités industrielles et des professions, qui, entre autres, révise la loi 3325/05,

fait la loi 3335/05 pour les secteurs d’activité, et rend opérationnel le plan d’aménagement.

Le gouvernement adopte une loi modifiant le cadre institutionnel existant de la République hellénique

Commission de la concurrence (HCC), qui abolit le système de notification pour tous les

accords entrant dans le champ de l’article 1 de la loi 703/1977, donne la HCC l’

pouvoir de rejeter les plaintes, d’augmenter l’indépendance des membres HCC, et à

établir raisonnable pour l’enquête et la délivrance des décisions.

La promotion des investissements et des exportations

Gouvernement effectue une évaluation approfondie de toute la R & D et des actions d’innovation, y compris

dans divers programmes opérationnels, afin d’ajuster la stratégie nationale.

Le gouvernement crée un conseil consultatif externe financé par le 7e & D

programme, d’examiner comment favoriser l’innovation, comment renforcer les liens entre le secteur public

industries de recherche et le grec et le développement de groupements régionaux industriels.

Pour augmenter le taux d’absorption des fonds structurels et de cohésion

Gouvernement pour atteindre les objectifs pour les demandes de paiement (à mesurer par rapport aux données certifiées) et

pour la présentation des projets de grande envergure.


Page 12

12

4. Actions pour la quatrième revue (à compléter d’ici la fin Q1-2011)

i. Assainissement des finances publiques

Exécuter rigoureusement le budget pour 2011 en ligne avec ce mémorandum, et l’exercice

mesures d’assainissement dans le budget. Les progrès sont évalués contre le (cumulatif)

plafonds de déficit trimestriel dans le MPEF (y compris la TMU).

ii. Les réformes structurelles budgétaires

Le Parlement adopte la législation pour renforcer le cadre budgétaire, conformément au présent

mémorandum.

iii. Les réformes structurelles

Pour réformer et moderniser l’administration publique:

Gouvernement achève la transposition effective de la directive 2007/66/CE sur les publics

l’approvisionnement en ce qui concerne les recours, et en même temps veille à ce que la responsabilité de la

révision des procédures de passation être investi des pouvoirs les juridictions administratives. Gouvernement

complète la transposition des directives 2009/81 sur la défense et les dépenses de sécurité.

Les réformes visant à améliorer l’environnement des affaires:

Gouvernement applique pleinement le plan de relance pour le secteur ferroviaire à rendre opérationnel

activités rentables, en application des directives de l’UE et de restructurer la société holding.

Le Parlement adopte l’électricité dégroupage législation et les activités de gaz.

Gouvernement adopte des mesures, en conformité avec les exigences de l’UE pour renforcer l’indépendance

et la capacité de l’Autorité Régulation de l’Energie et de dégrouper plus de la transmission

système opérateurs DESMIE (électricité) et DESFA (gaz), y compris en mettant de l’avant

des critères transparents et la procédure pour régir la sélection du président et des membres de la

RAE.


Page 13

13

5. Actions pour la cinquième revue (à compléter d’ici la fin Q2-2011)

i. Assainissement des finances publiques

Exécuter rigoureusement le budget pour 2011 en ligne avec ce mémorandum, et l’exercice

mesures d’assainissement dans le budget. Les progrès sont évalués contre le déficit trimestriel

plafonds dans le MPEF (y compris la TMU).

ii. Les réformes structurelles

Les réformes visant à moderniser l’administration publique:

Gouvernement adopte une législation / décrets instituant un système de rémunération simplifié

portant sur ​​les salaires de base et les indemnités qui s’applique à tous les employés du secteur public en assurant

que la rémunération reflète la productivité et les tâches: cette réforme devrait faire partie d’une stratégie globale

réforme de la gestion des ressources humaines dans le secteur public.

Sur les conclusions de l’examen externe et indépendant fonctionnelle de l’administration publique

au niveau central, le gouvernement adopte une législation et des mesures visant à rationaliser l’utilisation des

ressources, l’organisation de l’administration publique et les programmes sociaux.

Les autorités de prendre les mesures suivantes pour renforcer les institutions du marché du travail:

Gouvernement achève la réforme visant à renforcer l’inspection du travail, qui devrait être

toutes les ressources d’un personnel qualifié et a des objectifs quantitatifs sur le nombre de contrôles

à exécuter.

Gouvernement adapte la législation sur la lutte contre le travail non déclaré d’exiger l’enregistrement

des nouveaux employés avant qu’ils commencent à travailler.

Examiner les possibilités d’amélioration dans le ciblage des dépenses sociales pour améliorer la

filet de sécurité sociale pour les plus vulnérables.

Pour renforcer la concurrence sur des marchés ouverts:

Le gouvernement adopte une législation spécifique pour les professions réglementées, y compris pour la morale

les rroms enfin

Les Rroms, l’État : la désintégration
Intervention de Pierre Chopinaud, de La voix des Rroms
(Où il sera question de la vision interne de qui est rrom, de l’histoire d’une guerre de cent ans menée par l’État, de Clémenceau à Valls, contre les Rroms, et de la possibilité de nouvelles alliances en vue d’une organisation défensive et offensive).

ce jour 19h

mormorandum

le mémorandum en français

Page 1

GRÈCE: Mémorandum d’entente sur

SPÉCIFIQUE conditions de politique économique

2 mai 2010

Les versements trimestriels d’aide financière bilatérale des États membres de la zone euro

seront soumis à des examens trimestriels de la conditionnalité pour la durée de l’arrangement.

Le déblocage des tranches sera basé sur le respect de la performance quantitative

critères, et une évaluation positive des progrès réalisés en ce qui concerne les critères politiques dans le

MPEF et dans le présent Mémorandum, qui précise les critères détaillés qui seront évaluées

pour les révisions successives, jusqu’à la fin de l’année 2011. Les critères détaillés pour les années 2012

et 2013 seront précisées à l’occasion de l’examen au printemps 2011.

Les autorités s’engagent à consulter la Commission européenne, la BCE et le FMI

sur l’adoption de politiques qui ne sont pas compatibles avec ce protocole. Ils seront également

leur fournir tous les renseignements demandés pour le suivi des progrès au cours du programme

mise en œuvre et la situation économique et financière (annexe 1). Avant la publication des

les versements, les autorités doivent fournir un rapport de conformité sur l’accomplissement de la

conditionnalité.

1. Actions pour le premier examen (à compléter d’ici la fin Q2-2010)

i. Assainissement des finances publiques

Progrès réalisés avec la mise en œuvre du budget 2010 et les mesures fiscales adoptées

par la suite. Les progrès sont évalués au regard des plafonds (cumulatif) déficit trimestriel dans le

MPEF (y compris le PAT). Les autorités prennent les mesures suivantes, générant

des économies pour un montant total de 2,5% du PIB en 2010:

– Augmentation du taux de TVA, avec un rendement d’au moins 1800 euros millions d’euros pour une année complète

(800 millions d’euros en 2010);

– Augmentation de droits d’accise pour le carburant, le tabac et l’alcool, avec un rendement d’au moins

1050 euros millions d’euros pour une année complète (450 millions d’euros en 2010);

– Réduction de la masse salariale publique en réduisant la fête de Pâques, d’été et

Les primes de Noël et les indemnités versées aux fonctionnaires, avec des économies nettes

s’élevant à 1500 millions EUR pour une année complète (1100 millions EUR en 2010);

– Élimination des primes de Pâques, d’été et de Noël versées aux pensionnés,

tout en protégeant ceux qui reçoivent des pensions plus faibles, avec des économies nettes d’un montant de

EUR 1900 pour une année complète (1500 millions EUR en 2010);

– Annuler les crédits budgétaires dans la réserve pour éventualités dans le but de

économiser 700 millions d’euros;

– Réduire les pensions les plus élevées dans le but de sauver 500 millions d’euros pour un plein

année (350 millions d’euros en 2010);


Page 2

2

– Abolir la plupart des crédits budgétaires pour l’allocation de solidarité

(Sauf une partie pour le soulagement de la pauvreté) dans le but de sauver 400 millions d’euros;

– Réduire l’investissement public par 500 millions d’euros par rapport aux plans;

– Le Parlement adopte, comme prévu dans le programme de stabilité de Janvier 2010, un

Loi instaurant un barème d’imposition progressif pour toutes les sources de revenus et une

traitement unifié horizontalement des revenus générés par le travail et les actifs;

– Le Parlement adopte, comme prévu dans le programme de stabilité de Janvier 2010, un

Exemptions abrogatoire de la loi et les dispositions fiscales autonomes de la taxe

système, y compris les revenus des allocations spéciales versées aux fonctionnaires. La

la loi s’applique rétroactivement à partir Janvier 1, 2010.

ii. Réformes budgétaires structurelles

Le gouvernement adopte d’ici la fin Juin 2010, une loi qui exige la publication mensuelle par la

General Accounting Office (GAO) en temps opportun des statistiques mensuelles (sur une base caisse) sur les

recettes, dépenses et financement de l’État, ainsi que sur les dépenses en attendant de

paiement, y compris les arriérés.

iii. Réglementation du secteur financier et la supervision

La Banque de Grèce, au nom du gouvernement, établit un financier indépendant

Fonds de stabilité, avec une solide structure de gouvernance, pour faire face à des problèmes de solvabilité potentiels

et de préserver la solidité du secteur financier et sa capacité à soutenir la Grèce

l’économie, en fournissant un soutien capital aux banques en fonction des besoins (annexe 2).

Démarrer la mise en œuvre de la surveillance intensifiée des banques, notamment en allouant plus

ressources humaines, également en vue de la prise en charge de la surveillance des assurances, de fréquentes

rapports au titre des délais plus serrés et trimestriels stress tests de solvabilité.

Revoir la loi de faillite du secteur privé pour assurer la cohérence avec les observations de la BCE.

iv. Les réformes structurelles

Les autorités d’entreprendre des réformes visant à moderniser l’administration publique:

Le Parlement adopte la législation réformer l’administration publique au niveau local, notamment par

la fusion des municipalités, des préfectures et des régions dans le but de réduire les coûts d’exploitation

masse salariale et.

Le Parlement adopte la législation exigeant la publication en ligne de toutes les décisions impliquant

les engagements de fonds dans le secteur des administrations publiques.

Pour renforcer les institutions du marché du travail:

Gouvernement entame des discussions avec les partenaires sociaux afin de réviser le salaire du secteur privé

négociation et d’arrangements contractuels.


Page 3

3

Pour renforcer la concurrence dans les marchés ouverts:

Gouvernement adopte une loi pour simplifier le démarrage de nouvelles entreprises.

Le gouvernement adopte la législation horizontale sur la directive services.

Le gouvernement adopte un plan de relance pour le secteur ferroviaire avec un calendrier pour les mesures

qui:

– Préciser comment les activités opérationnelles seront mises à profit, notamment par la fermeture

déficitaires lignes;

– Assurer la mise en œuvre effective des directives de l’UE en permettant une concurrence

parmi les fournisseurs de services de chemin de fer;

– Prévoir la restructuration de la société holding, y compris la vente de terrains et

d’autres actifs.

Pour augmenter le taux d’absorption des fonds structurels et de cohésion:

Gouvernement mettra en place des mesures, y compris la mise en œuvre de la loi 3840/2010,

la mise en place d’un «projet de production accélérée », pour atteindre les objectifs semestriels

pour les demandes de paiement des cibles dans l’absorption des fonds structurels et de cohésion, créé par

le tableau ci-dessous. Conformité avec les objectifs doivent être mesurés par des données certifiées. La

gouvernement prendra des mesures pour atteindre un objectif annuel de soumettre 10 projets majeurs

applications aux services de la Commission.

Période de programmation 2007-2013

Demandes de paiement qui sera soumis

entre 2010 et 2013

(En millions d’euros)

2010

2011

2012

2013

Fonds européen pour la cohésion régionale et

Fonds

2330

2600

2850

3000

Fonds social européen

420

750

880

890

Cible de la première moitié de l’année

1105

1231

1284

Cible de la seconde moitié de l’année

2245

2499

2606

Totale annuelle cible

2750

3350

3730

3890

Le gouvernement établit un groupe de travail technique en contact direct avec les services de la Commission,

pour assurer la mise en œuvre rapide de quelques projets majeurs dans des secteurs) de transport, b) de l’environnement

projets; c) les instruments d’ingénierie financière et d) réforme de l’administration publique, en s’appuyant

sur une assistance technique accrue.

Gouvernement doit avoir effectué des mesures pour s’assurer que les crédits budgétaires pour la

cofinancement national des Fonds structurels et de cohésion sont acheminés à un central spécial

compte du fait que ne peuvent pas être utilisées à des fins autres et qui devrait être disponible pour

fournir un cofinancement à toutes les entités au sein du gouvernement général.


Page 4

4

2. Actions pour le deuxième examen (à compléter d’ici la fin Q3-2010)

i. Assainissement des finances publiques

Exécuter rigoureusement le budget pour 2010 et les mesures d’assainissement budgétaire

annoncé par la suite, y compris ceux dans le présent mémorandum. Les progrès sont évalués contre

les plafonds (cumulatif) déficit trimestriel dans le MPEF (y compris la TMU).

Gouvernement soumet le projet de budget pour 2011 au Parlement. Le budget prévoit

projections de l’information et fiables sur l’ensemble du secteur des administrations publiques et vise un

réduction supplémentaire du déficit des administrations publiques en ligne avec le MPEF. Il comprend un

présentation détaillée des mesures d’assainissement budgétaire s’élevant à au moins 3,2% du PIB

(4,3% du PIB, si les reports de mesures mises en œuvre en 2010 sont pris en compte), et

des informations détaillées sur la situation des entreprises publiques.

Le budget comprend les mesures suivantes (dans des circonstances exceptionnelles, des mesures

produisant des économies comparables pourraient être considérées, en étroite consultation avec les pays européens

Commission, le FMI et la BCE):

– Mettre en œuvre la règle de ne remplacer que 20 pour cent des employés qui prennent leur retraite dans le

secteur public (gouvernement central, les municipalités, les entreprises publiques, locales

gouvernements, des organismes publics et autres institutions publiques);

– Réduction de la consommation intermédiaire des administrations publiques par au moins

300 millions d’euros par rapport au niveau de 2010, sur le dessus de l’épargne prévu dans

le contexte de la réforme de l’administration publique et de la réorganisation des collectivités locales

gouvernement (voir mesure suivante);

– Le gouvernement commence la législation mise en œuvre de la réforme de l’administration publique

et la réorganisation du gouvernement local dans le but de réduire les coûts en moins

au moins 1500 millions EUR de 2011 à 2013, dont au moins 500 millions d’euros

en 2011.

– Congelez-les dans l’indexation des pensions, avec l’objectif de sauver 100 millions d’euros;

1

– Réduction des investissements financées sur ressources intérieures d’au moins 1000 millions d’euros,

en donnant la priorité aux projets d’investissement financés par l’UE et structurelle

les fonds de cohésion;

– Temporaire « prélèvements crise» sur les entreprises très rentables, générant au moins 600 euros

millions de dollars en revenus supplémentaires par an en 2011, 2012 et 2013;

– Les incitations à régulariser l’utilisation des terres violations, ce qui donne au moins 1500 millions EUR

2011 à 2013, dont au moins 500 millions d’euros en 2011;

– Faire appliquer la taxation forfaitaire des professionnels, avec un rendement d’au moins

400 millions d’euros en 2011 et des rendements croissants en 2012 et 2013;

– Élargir l’assiette TVA en incluant les services qui sont présentement exemptés et

passer une proportion importante (au moins 30%) des biens et services actuellement

soumis au taux réduit au taux normal, avec un rendement d’au moins 1000 euros

millions d’euros;

– Début mise en place progressive d’une «taxe verte» sur les émissions de CO2, avec un rendement d’au moins EUR

300 millions en 2011;

1

Des ajustements peuvent être nécessaires en cas d’inflation négative.


Page 5

5

– Recouvrement des recettes provenant des licences de jeu: au moins 500 millions d’euros du chiffre d’affaires

de licences et de 200 euros en redevances;

– Développer la base de la taxe foncière par la mise à jour la valeur des actifs à céder au moins

500 millions d’euros des revenus supplémentaires;

– Augmentation de l’imposition des salaires en nature, y compris par des paiements de location de voiture taxation (à

au moins 150 millions d’euros);

– Initier la collecte d’un impôt spécial sur les établissements non autorisés (au moins

800 millions d’euros par an);

– Augmenter les taxes sur les biens de luxe d’au moins 100 millions d’euros;

– Le budget mettra en place des plafonds de dépenses détaillés pour chaque ligne du ministère,

les gouvernements locaux, et les fonds de sécurité sociale en conformité avec le général

objectif de déficit du gouvernement. Cette rapporte également à la stratégie budgétaire à moyen terme

cadre pour la période 2012-2013;

– Le budget contiendra des informations indicatives sur les revenus mensuels par

catégorie, et les dépenses par ministère. Les chiffres actualisés seront régulièrement mis à

disponible en ligne.

Le Parlement adopte des modifications à la loi organique du budget, si nécessaire, pour s’assurer que le

projet de budget à partir de 2011 contient des informations détaillées sur les résultat de l’exécution et les plans de

le secteur des administrations générale dans son ensemble – y compris le gouvernement local, la sécurité sociale,

les hôpitaux et les entités juridiques. Une annexe au budget présentera des chiffres clés sur la situation financière

les performances des grandes entreprises publiques, concomitantes des dépenses budgétaires et fiscales,

et les risques connexes fiscales.

ii. Les réformes structurelles budgétaires

Le Parlement adopte une législation pour améliorer l’efficacité de l’administration fiscale et

contrôles, la mise en œuvre des recommandations formulées par la Commission européenne et le FMI.

En particulier, ils ont mis en place un arrangement efficace des projets de gestion (y compris

serré de surveillance et de groupes de travail MOF) à mettre en œuvre le plan anti-évasion de rétablir l’impôt

discipline à travers: l’application de collecte renforcée et la récupération des arriérés d’impôts

(En coordination avec les caisses de sécurité sociale) des plus grands débiteurs, une grande réorganisation

unité de contribuable axée sur la conformité des contributeurs plus gros revenus; une vérification forte

programme pour vaincre la fraude est omniprésent, par niveau de richesse des individus et à revenu élevé d’auto-

employés, y compris la poursuite des pires délinquants, et un dépôt renforcé et

programme de contrôle de paiement.

Le Parlement adopte une réforme du système de retraite afin d’assurer à moyen et à long terme

la durabilité. Il convient de limiter l’augmentation des dépenses du secteur public sur les retraites, au cours de la

période 2010-2060, à moins de 2,5 pour cent du PIB. La réforme sera conçue en étroite collaboration avec

consultation avec la Commission européenne, le FMI et personnel de la BCE, et de son impact estimé sur la

viabilité à long terme sera validé par le Comité de politique économique. La

paramètres du système fera en sorte à long terme l’équilibre actuariel, tel que déterminé par le

Autorité nationale actuarielle. La réforme devrait inclure les éléments suivants:

– Simplification du système de retraite fragmenté par la fusion de l’existant

les fonds de pension dans trois fonds et l’introduction d’un système unifié pour tous les nouveaux

employés actuels et futurs. Les nouvelles règles universellement contraignantes en matière de


Page 6

6

droits, contributions, les règles d’accumulation et de l’indexation des droits à pension

doit être appliquée au prorata de tout le monde à partir du 1er Janvier 2013;

– Introduction d’un âge légal de la retraite unifié de 65 ans, y compris pour les

les femmes dans le secteur public (progressivement immédiatement après l’adoption), pour être

complété par Décembre 2013;

– Augmentation progressive de la période minimale de cotisation pour la retraite à plein

bénéficier de 37 à 40 ans d’ici 2015;

– Modification de la formule d’attribution de pension dans le régime contributif basé sur la

renforcer le lien entre les cotisations versées et les prestations reçues, avec

taux d’accumulation limitée à un taux annuel moyen de 1,2%, et les pensions indexées sur

prix;

– Introduction d’un mécanisme d’ajustement automatique qui, tous les trois ans et

à partir de 2020, va augmenter l’âge de la retraite (minimum et réglementaires) en

ligne avec l’augmentation de l’espérance de vie à la retraite;

– Étendre le calcul des gains admissibles parmi les cinq dernier courant

ans, aux gains à vie entières (tout en conservant les droits acquis);

– Réduction de la limite supérieure sur les pensions;

– Introduction d’un revenu moyen-testé minimum garanti pour les personnes âgées

(Ci-dessus l’âge légal de la retraite), afin de protéger les groupes les plus vulnérables,

compatible avec la viabilité budgétaire;

– Mesures destinées à limiter l’accès à la retraite anticipée. En particulier, augmenter la

l’âge minimum de retraite anticipée à 60 ans au 1 er

st

Janvier 2011, y compris pour les

travailleurs dans les professions pénibles et difficiles et ceux qui ont 40 ans de

contributions. Abolir les règles spéciales pour les personnes assurées avant 1993 (alors que

en conservant les droits acquis). Une révision substantielle de la liste des lourde et difficile

professions;

– Réduction des prestations de retraite (6% par an) pour les personnes qui prennent leur retraite

entre les âges de 60 et 65 ans avec une période de cotisation de moins de 40 ans;

– Introduction de conditions plus strictes et régulièrement ré-examen de l’éligibilité

pensions d’invalidité;

– Jusqu’à l’entrée en vigueur des nouvelles règles sur l’âge de la retraite (Janvier 1,

2011), de nouvelles demandes de pensions seront gelés et les demandes de retraite

être examinée sur la base des nouvelles règles d’admissibilité.

Le gouvernement adopte une réforme de la GAO, y compris les éléments suivants:

– Renforcement du rôle du GAO dans la planification budgétaire et de contrôle;

– Mise à disposition des ressources nécessaires en termes de personnel de haut niveau,

soutien à l’infrastructure et l’équipement, l’organisation managériale et de l’information-

les systèmes de partage;

– Fourniture de garanties pour le personnel du GAO contre l’ingérence politique, et

responsabilité personnelle dans la mise à disposition de données fiables;

– Renforcer les mécanismes institutionnels pour fournir fiable et plausible

officiels des prévisions budgétaires qui tiennent compte de l’exécution récente disponible

développements et les tendances; à cette fin, les prévisions officielles macro-économiques

devraient être examinés par des experts externes;.


Page 7

7

Le gouvernement prend les mesures suivantes pour assurer la fourniture en temps opportun de l’exercice fiables

les comptes et statistiques:

– GAO commence, en Juin 2010, la publication en temps opportun des statistiques mensuelles (sur une caisse

base) sur les recettes, les dépenses et le financement et les arriérés de dépenses pour le

«Le gouvernement disposition générale » et de ses entités sous (Etat, sécurité sociale,

les hôpitaux, les administrations locales et des entités juridiques);

– Le gouvernement adopte un plan d’action détaillé assorti de délais, à convenir avec

Eurostat, pour améliorer la collecte et le traitement des données publiques

nécessaire dans le cadre actuel juridique de l’UE, en particulier par l’amélioration de la

mécanismes qui assurent la transmission rapide et correcte de ces données, et d’assurer

responsabilité personnelle en cas de fausses déclarations et de chercher résident appropriée

assistance technique pour assurer des progrès rapides;

– Le gouvernement commence à publier des informations actualisées sur la situation financière

entreprises publiques (au moins les 10 plus grandes pertes de décision ceux) et d’autres publics

entités non classées dans les administrations publiques (y compris les revenus détaillée

feuilles déclarations d’équilibre, et les données sur l’emploi et la masse salariale). Pour ce

fin, un mécanisme de notification régulière et en temps opportun est introduit.

iii. Réglementation du secteur financier et la supervision

La Banque de Grèce et le Gouvernement de veiller à ce que le Fonds de stabilité financière est entièrement

opérationnelle.

Examiner le caractère adéquat du cadre de l’insolvabilité, aux banques ainsi que pour non-financiers

entités.

iv. Les réformes structurelles

Progrès des réformes visant à moderniser l’administration publique:

Le gouvernement lance le processus, y compris les principes et le calendrier, pour établir un

simplifiée portant sur ​​les salaires système de rémunération de base et des indemnités. Il s’applique à tous les

employés du secteur public, et faire partie d’une réforme globale des ressources humaines

la gestion. Cela devrait conduire à un système où la rémunération reflète la productivité et

tâches.

Le gouvernement lance les examens fonctionnels indépendants de l’administration publique au

niveau central et des programmes sociaux existants. Il doit être effectuée par l’échelle internationale

des experts de renom et externes. Les Termes de référence pour les examens seront d’accord

avec la Commission européenne, le FMI et la BCE. Les objectifs des examens sont les suivants:

– Pour faire le point sur ​​l’utilisation des ressources, y compris les ressources humaines, pour mener à bien

fonctions gouvernementales (par exemple, l’emploi, des biens et services) dans le centre

gouvernement et les institutions publiques subordonnées;

– Pour identifier les actions à rationaliser l’organisation de l’administration publique et

générer des gains de productivité, et de quantifier les éventuelles économies budgétaires à partir

la mise en œuvre de ces actions;


Page 8

8

– Pour évaluer l’efficacité et la pertinence des programmes sociaux existants et

faire des propositions pour la réforme ou l’annulation de les moins efficaces, tandis que

quantifier les éventuelles économies budgétaires de la mise en œuvre de ces actions.

Pour renforcer la concurrence sur des marchés ouverts

Les autorités font le Registre général du commerce (GEMI) pleinement opérationnel

En vertu de la directive sur les services, le gouvernement finalise l’examen des sectorielle existante

la législation (dépistage), assure que le point (s) de contact unique est (sont) opérationnel.

Le gouvernement adopte une loi sur le transport routier de marchandises qui lève les restrictions non prévues

dans la directive 96/26/CE du 29 Avril 1996 concernant l’accès à la profession de transport routier de marchandises,

y compris les prix minimaux fixes.

Émettre un décret ministériel pour la libéralisation du marché de l’électricité en gros et un

Décision ministérielle sur la rationalisation des tarifs de consommation d’électricité.

La promotion des investissements et des exportations

Le gouvernement prend des mesures, en conformité avec les règles communautaires de concurrence, à faciliter l’IED et

investissement dans l’innovation dans des secteurs stratégiques (industries vertes, des TIC etc ..) à travers un

révision de la Loi sur l’investissement, l’adoption de mesures visant à faciliter les PPP, l’action de jeûner,

suivre les grands projets d’IDE et des mesures visant à renforcer la politique de promotion des exportations.

3. Actions pour le troisième examen (à compléter d’ici la fin Q4-2010)

i. Assainissement des finances publiques

Gouvernement réalise l’objectif du programme pour le déficit 2010 des administrations publiques.

Le Parlement adopte le projet de budget pour 2011 vise une réduction supplémentaire de la volonté générale

déficit des administrations publiques et notamment la consolidation prévue dans le présent

Mémorandum.

Gouvernement prépare un plan de privatisation pour la cession des actifs publics et les entreprises

dans le but de récolter au moins 1 milliard d’euros par an au cours de la période 2011-2013.

ii. Les réformes structurelles budgétaires

Le gouvernement adopte un projet de loi pour renforcer le cadre budgétaire, à la suite

discussions avec la Commission européenne et du FMI. Les éléments suivants devraient être

cadre de la réforme:

– Mettre en place un cadre budgétaire à moyen terme couvrant les administrations publiques

basée sur le matériel des plafonds de dépenses sur trois ans pour l’État, la sécurité sociale

entités et des gouvernements locaux;


Page 9

9

– Renforcer la position des ministres des ministres des Finances en ligne vis-à-vis à la fois

préparation du budget et les phases d’exécution (ce qui donne lui / elle un droit de veto sur les

les décisions de dépenses et d’exécution);

– Mettre en place une réserve pour éventualités obligatoires dans le budget, correspondant à 10

pour cent du total des crédits des ministères autres que les salaires,

pensions et d’intérêt, l’utilisation de la réserve pour éventualités sera décidée par le

Le ministre des Finances;

– Veiller à ce que le Parlement ne modifie pas la taille globale du budget à la

stade de l’approbation, et se concentrer sur la composition des dépenses publiques et

chiffre d’affaires, et la fiabilité des projections des dépenses et recettes;

– Mettre en place des mécanismes plus solides de contrôle des dépenses, en particulier par

mettre en œuvre un contrôle approprié des engagements de dépenses, à travers lequel

entités de dépenses (ministères de tutelle, les autorités locales, des caisses de sécurité sociale,

l’hôpital et les personnes morales) ferait rapport sur ​​une base régulière au Trésor

leurs engagements de dépenses en suspens contre leur autorisée

crédits dans la loi de finances;

– Mettre en place une règle de revenus pour le gouvernement général, selon laquelle la

répartition de l’enseignement supérieur que prévu des recettes doit être spécifié ex ante dans le

loi de finances;

– Création d’un organisme financier attaché à fournir des conseils indépendants au Parlement

l’examen d’experts et sur ​​les questions fiscales, et en rendant publics sur la gestion budgétaire

plans et l’exécution des entités de dépenses du gouvernement en général, et sur

hypothèses macroéconomiques utilisées dans la loi de finances.

Le Parlement adopte la réforme de la législation sur le salaire du public compatible avec le présent protocole.

iii. Les réformes structurelles

Pour réformer et moderniser l’administration publique:

Le gouvernement adopte toutes les lois nécessaires et le décret pour la pleine entrée en vigueur de la

réforme de l’administration locale.

Gouvernement achève la création d’une Autorité unique de paiement pour le paiement des

les salaires dans le secteur public. Le ministère des Finances publie un rapport détaillé, basé sur

l’information et en collaboration avec l’Autorité de paiement unique, sur la structure et

niveaux de rémunération et le volume et la dynamique de l’emploi dans la population générale

gouvernement.

Les autorités compléter la première phase de la réforme du système des marchés publics, avec un

l’autorité centrale d’achat et impliquant une mise en œuvre rapide de l’électronique

plate-forme pour les marchés publics et en introduisant l’utilisation de l’e-vente aux enchères du système. Il devrait

assurer une approche commune et des procédures d’appel d’offres, les ex-ante et ex post-contrôles.

Le gouvernement adopte la législation et les mesures nécessaires pour mettre en œuvre la meilleure réglementation

l’ordre du jour.


Page 10

10

Afin de moderniser les systèmes de soins de santé:

Gouvernement adopte une législation sur le cadre institutionnel pour les fournitures de santé (loi

3580/2007), établit de nouveaux systèmes pour la gestion des médicaments qui favorisent une utilisation plus d’

médicaments génériques, y compris un nouveau système pour la surveillance électronique des médecins

prescriptions.

Gouvernement complète le programme d’informatisation hospitalier, la mise à niveau l’hôpital

systèmes de budgétisation, et de la réforme de la gestion, la comptabilité (y compris double-entrée

la comptabilité d’exercice) et les systèmes de financement.

Gouvernement assure une plus grande surveillance budgétaire et opérationnelle des dépenses de soins de santé

par le ministre des Finances, la publication des comptes audités et l’amélioration de la tarification

et des coûts des mécanismes.

Pour renforcer les institutions du marché du travail:

Après un dialogue avec les partenaires sociaux, le gouvernement propose et le Parlement adopte

législation visant à réformer le système de négociations salariales dans le secteur privé, qui devrait fournir

pour une réduction des taux de rémunération pour les heures supplémentaires et une flexibilité accrue dans la gestion

du temps de travail. Laisser locales pactes territoriaux pour régler la croissance des salaires ci-dessous sectorielle

accords et d’introduire la rémunération variable de lier les salaires à la performance de la productivité au

niveau de l’entreprise.

Gouvernement modifie le règlement du système d’arbitrage, (loi 1876/1990), de sorte que les deux

les parties peuvent recourir à l’arbitrage en cas de désaccord avec la proposition du médiateur.

Après un dialogue avec les partenaires sociaux, le gouvernement adopte une législation sur le salaire minimum

d’introduire des sous-minima pour les groupes à risque comme les jeunes et les chômeurs de longue durée,

et de mettre en place des mesures pour garantir que les salaires minimums actuels restent fixes dans

termes nominaux pour trois ans.

Gouvernement modifie la législation de protection de l’emploi de prolonger la période probatoire

pour de nouveaux emplois à un an, afin de réduire le niveau global des indemnités de licenciement et de veiller à ce que

les mêmes conditions de paiement de départ s’appliquent aux travailleurs manuels et des cols blancs, d’élever

le seuil minimal pour l’activation des règles sur les licenciements collectifs en particulier pour les plus

entreprises, et de faciliter une plus grande utilisation des contrats temporaires et à temps partiel de travail.

Pour renforcer la concurrence dans les marchés ouverts:

Le gouvernement adopte les modifications apportées aux législation (sectorielle) dans les secteurs des services clés tels que

les services du tourisme, de vente au détail et de l’éducation. La nouvelle législation devrait faciliter l’établissement, par

réduisant de manière significative les exigences visées par les articles 15 et 25 des services

Directive, notamment des exigences en matière de restrictions quantitatives et territoriales,

exigences de forme juridique, les exigences d’actionnariat, fixe minimum et / ou maximum

droits de douane et des restrictions aux activités pluridisciplinaires. Il devrait également faciliter la mise à disposition

des services transfrontaliers en mettant en œuvre la clause de libre prestation des services dans l’article

16 de la directive sur les services à travers une approche garantissant la sécurité juridique pour les services

fournisseurs, c’est à dire en énonçant clairement dans la respective législation (sectorielle) qui

exigences peuvent et dont les exigences ne peuvent pas être appliqués à des services transfrontaliers.


Page 11

11

Gouvernement propose des mesures législatives pour éliminer les restrictions au commerce dans les professions réglementées

comprenant:

– La profession juridique, à lever les restrictions inutiles minimum fixe

tarifs, l’interdiction effective de la publicité, les restrictions territoriales sur le cas des avocats

peut exercer en Grèce;

– La profession de pharmacien, qui traite des limites sur le nombre de pharmacies et

marges bénéficiaires minimales;

– La profession de notaire, couvrant les droits de douane fixes, des limites sur le nombre de notaires,

restrictions territoriales où les notaires peuvent pratiquer et l’interdiction effective de la

la publicité;

– Architectes, couvrant les droits de douane minimums fixes;

– Ingénieurs, couvrant les droits de douane minimums fixes;

Des services d’audit, couvrant les droits de douane fixes -.

Gouvernement adopte une loi et prend toutes les mesures nécessaires pour mener à bien la pleine et

transposition effective des règles communautaires sur la reconnaissance des qualifications professionnelles, y compris

la transposition de la directive sur les qualifications professionnelles (directive 2005/36/CE)

y compris la conformité avec les arrêts de la CJCE.

Gouvernement adopte une législation visant à simplifier et accélérer le processus d’octroi de licences

entreprises, les activités industrielles et des professions, qui, entre autres, révise la loi 3325/05,

fait la loi 3335/05 pour les secteurs d’activité, et rend opérationnel le plan d’aménagement.

Le gouvernement adopte une loi modifiant le cadre institutionnel existant de la République hellénique

Commission de la concurrence (HCC), qui abolit le système de notification pour tous les

accords entrant dans le champ de l’article 1 de la loi 703/1977, donne la HCC l’

pouvoir de rejeter les plaintes, d’augmenter l’indépendance des membres HCC, et à

établir raisonnable pour l’enquête et la délivrance des décisions.

La promotion des investissements et des exportations

Gouvernement effectue une évaluation approfondie de toute la R & D et des actions d’innovation, y compris

dans divers programmes opérationnels, afin d’ajuster la stratégie nationale.

Le gouvernement crée un conseil consultatif externe financé par le 7e & D

programme, d’examiner comment favoriser l’innovation, comment renforcer les liens entre le secteur public

industries de recherche et le grec et le développement de groupements régionaux industriels.

Pour augmenter le taux d’absorption des fonds structurels et de cohésion

Gouvernement pour atteindre les objectifs pour les demandes de paiement (à mesurer par rapport aux données certifiées) et

pour la présentation des projets de grande envergure.


Page 12

12

4. Actions pour la quatrième revue (à compléter d’ici la fin Q1-2011)

i. Assainissement des finances publiques

Exécuter rigoureusement le budget pour 2011 en ligne avec ce mémorandum, et l’exercice

mesures d’assainissement dans le budget. Les progrès sont évalués contre le (cumulatif)

plafonds de déficit trimestriel dans le MPEF (y compris la TMU).

ii. Les réformes structurelles budgétaires

Le Parlement adopte la législation pour renforcer le cadre budgétaire, conformément au présent

mémorandum.

iii. Les réformes structurelles

Pour réformer et moderniser l’administration publique:

Gouvernement achève la transposition effective de la directive 2007/66/CE sur les publics

l’approvisionnement en ce qui concerne les recours, et en même temps veille à ce que la responsabilité de la

révision des procédures de passation être investi des pouvoirs les juridictions administratives. Gouvernement

complète la transposition des directives 2009/81 sur la défense et les dépenses de sécurité.

Les réformes visant à améliorer l’environnement des affaires:

Gouvernement applique pleinement le plan de relance pour le secteur ferroviaire à rendre opérationnel

activités rentables, en application des directives de l’UE et de restructurer la société holding.

Le Parlement adopte l’électricité dégroupage législation et les activités de gaz.

Gouvernement adopte des mesures, en conformité avec les exigences de l’UE pour renforcer l’indépendance

et la capacité de l’Autorité Régulation de l’Energie et de dégrouper plus de la transmission

système opérateurs DESMIE (électricité) et DESFA (gaz), y compris en mettant de l’avant

des critères transparents et la procédure pour régir la sélection du président et des membres de la

RAE.


Page 13

13

5. Actions pour la cinquième revue (à compléter d’ici la fin Q2-2011)

i. Assainissement des finances publiques

Exécuter rigoureusement le budget pour 2011 en ligne avec ce mémorandum, et l’exercice

mesures d’assainissement dans le budget. Les progrès sont évalués contre le déficit trimestriel

plafonds dans le MPEF (y compris la TMU).

ii. Les réformes structurelles

Les réformes visant à moderniser l’administration publique:

Gouvernement adopte une législation / décrets instituant un système de rémunération simplifié

portant sur ​​les salaires de base et les indemnités qui s’applique à tous les employés du secteur public en assurant

que la rémunération reflète la productivité et les tâches: cette réforme devrait faire partie d’une stratégie globale

réforme de la gestion des ressources humaines dans le secteur public.

Sur les conclusions de l’examen externe et indépendant fonctionnelle de l’administration publique

au niveau central, le gouvernement adopte une législation et des mesures visant à rationaliser l’utilisation des

ressources, l’organisation de l’administration publique et les programmes sociaux.

Les autorités de prendre les mesures suivantes pour renforcer les institutions du marché du travail:

Gouvernement achève la réforme visant à renforcer l’inspection du travail, qui devrait être

toutes les ressources d’un personnel qualifié et a des objectifs quantitatifs sur le nombre de contrôles

à exécuter.

Gouvernement adapte la législation sur la lutte contre le travail non déclaré d’exiger l’enregistrement

des nouveaux employés avant qu’ils commencent à travailler.

Examiner les possibilités d’amélioration dans le ciblage des dépenses sociales pour améliorer la

filet de sécurité sociale pour les plus vulnérables.

Pour renforcer la concurrence sur des marchés ouverts:

Le gouvernement adopte une législation spécifique pour les professions réglementées, y compris pour la morale

profession, the pharmacy profession, the notary profession, architects, engineers and

auditing services.

To raise the absorption rates of Structural and Cohesion Funds:

Government to meet targets for payment claims to be measured against certified data.


Page 14

14

6. Actions for the sixth review (to be completed by end Q3-2011)

i. Assainissement des finances publiques

Rigorously implement the budget for 2011 in line with this memorandum, and the fiscal

consolidation measures in the budget. Progress is assessed against the quarterly deficit

ceilings in the MEFP (including the TMU).

Government adopts draft budget for 2012 aiming at a further reduction of the general

government deficit in line with the programme and including the detailed presentation of

consolidation measures amounting to at least 2.2% of GDP, including the following

measures (in exceptional circumstances, measures yielding comparable savings could be

considered in close consultation with European Commission, IMF and ECB):

− Reduce public employment on top of the rule of 1 recruitment for each 5

retirements in the public sector; the reduction in public employment on top of

the 5-to-1 rule should allow savings of at least EUR 600 million;

− Establish excises for non alcoholic beverages, for a total amount of at least

EUR 300 million;

− Continue the expansion of the base of the real estate tax by updating asset

values to yield at least EUR 200 million additional revenue;

− Continue the reorganisation of local government, to generate at least EUR 500

million in savings;

− Nominal freeze in pensions;

− Continue to increase the effectiveness of the presumptive taxation of

professionals, with the aim of collecting at least additional EUR 100 million;

− Reduction of transfers to public enterprises by at least EUR 800 billion

following their restructuring;

− Make unemployment benefits means-tested (aiming at savings of EUR 500

million);

− Collect further revenue from the licensing of gaming: at least EUR 225 million

in sales of licences and EUR 400 in royalties;

− Further broadening of VAT base, by moving goods and services from the

reduced to the normal rate, with the aim of collecting at least additional EUR

300 million.

ii. Structural reforms

Reforms to modernise public administration:

Government ensures full operation of the Better Regulation Agenda

to reduce administrative

burden by 20% compared with 2008 level,

and sends report to the Commission.

Improve the business environment:

Government changes legislation to mitigate tax obstacles to mergers and acquisitions such

as the non-transfer of accumulated losses, together with the company and the complex

computation of « excessive benefit » (Law 3522/2006, Article 11) in the transfer of private

limited companies.


Page 15

15

Government takes decisions to simplify the process to clear customs for exports and

imports and give larger companies or industrial areas the possibility to be certified to clear

cargo for the customs themselves; Government abolishes the requirement of registration

with the exporter’s registry of the chamber of commerce for obtaining a certificate of

origine.

7. Actions for the seventh review (to be completed by end Q4-2011)

i. Assainissement des finances publiques

Government achieves the programme target for the 2011 general government deficit.

Parliament adopts draft budget for 2012 a further reduction of the general government

deficit and including consolidation measures amounting to at least 2.2% of GDP, in line

with Memorandum.

ii. Structural reforms

To raise the absorption rates of Structural and Cohesion Funds:

Government to meet targets for payment claims (to be measured against certified data) and

for the submission of large projects.

Introduced of web-based open-access monitoring tool of procedures for approval of project

proposals and for implementation of public projects.

Ensure that the managerial capacity of all Managing Authorities and Intermediate Bodies

of operational programmes under the framework of the National Strategy Reference

Framework 2007-2013 has been certified by the International Organization for

Standardization according to the standard ISO 9001:2008 (Quality Management).


Page 16

16

Annexe 1. Provision of data

During the programme, the following indicators and reports shall be made available to the

European Commission, the ECB and the IMF by the authorities on a regular basis. Dans

general, reporting information provided to other multilateral and bilateral lenders involved

in the programme of financial assistance of which the assistance provided by the

Community forms part shall at the same time also be provided to the Commission, unless

the Commission has indicated that this is not specifically required. The authorities shall

provide the Commission and the ECB with compliance reports on the fulfilment of

conditionality immediately after test dates.

To be provided by the Ministry of Finance

Preliminary monthly data on the state budget execution (including

functional breakdown by main categories of revenue and expenditure

and by line ministry)

Monthly, 15 days after the end

of each month; these data should

also be included in subsequent

transmissions in case of revision

Updated monthly plans for the state budget execution for the remainder

of the year, including functional breakdown by main categories of

revenue and expenditure and by line ministry

Monthly, 30 days after the end

of each month

Preliminary monthly cash data on general government entities other

than the State

Monthly, 30 days after the end

of each month, these data should

also be included in subsequent

transmissions in case of revision

Monthly data on the public wage bill (of general government,

including a functional breakdown in nominal wage and allowances

paid to government employees per line ministry and public entity),

number of employees (including a functional breakdown per ministry

and public entities outside the central government) and average wage

(including the relative shares of the base wage, allowances and

bonuses). A functional breakdown of these data into the main public

entities will be added.

Monthly, 30 days after the end

of each month (starting in June

2010)

Quarterly data on general government accounts, and general

government debt as per the relevant EU regulations on statistics

Quarterly accrual data, 90 days

after the end of each quarter

Weekly information on the Government’s cash position with indication

of sources and uses as well of number of days covered as well as

information on the main government spending and receipt items

Weekly on Friday, reporting on

the previous Thursday

Data on below-the-line financing for the general government

Monthly, no later than 15 days

after the end of each month, ;

these data should also be

included in subsequent

transmissions in case of revision

Data on expenditure pending payment (including arrears) of the

general government, including the State, local government, social

security, and legal entities

Quarterly, within 55 days after

the end of each quarter

Data on expenditure pending payment (arrears) of the State and

les hôpitaux

Monthly, 30 days after the end

of each month

Public debt, and new guarantees issued by the general government to

public enterprises and the private sector

Monthly, within one month

Income and expenditure statement and balance sheets of 30 largest

public enterprises by total expenditures

Quarterly, three months after the

end of the quarter


Page 17

17

Data on EU project grants (reimbursements and advances), capital

expenditures and subsidies covered by EU advances or eligible for EU

reimbursement on EU supported projects specifically agreed with the

UE

Monthly, within three weeks of

the end of each month

Monthly statement of the transactions through off-budget accounts

Monthly, at the end of each

mois

Monthly statements of the operations on the special account

Monthly, at the end of each

mois

Report on progress with fulfilment of policy conditionality

Monthly, at the end of each

mois

To be provided by the National Bank of Greece

Assets and liabilities of the Bank of Greece

Weekly, next working day

Assets and liabilities of the Greek banking system – aggregate

monetary balance sheet of credit institutions

Monthly, 30 days after the end

of each month

Evolution of the external funding provided by Greek banks to their

subsidiaries abroad

2

Monthly, 15 days after the end

of each month

External funding flows for the banking, corporate and government

sector, including also expected developments in the 12 months ahead

Monthly, 30 days after the end

of each month

Report on banking sector liquidity situation

Weekly, next working day

Report on the evolution of financial stability indicators

Quarterly, 15 days after the end

of each quarter depending on

data availability

Report on results from the regular quarterly solvency stress tests

Quarterly, 15 days after the end

of each quarter depending on

data availability

Detailed report on the balance sheet of the Financial Stability Fund

with indication and explanation of changes in the accounts

Weekly, next working day

2

All forms of debt instruments and capital, as well as net deposits provided to subsidiaries abroad.


Page 18

18

Annexe 2. Financial Stability Fund

Général

– The purpose of the Financial Stability Fund (the ‘Fund’) is to maintain the stability of

the Greek banking system by providing equity capital in case of a significant decline of

capital buffers.

– The Fund will not provide liquidity support, which will be provided under existing

arrangements.

– The equity will be provided in the form of preference shares to credit institutions

authorised to operate in Greece by license from the Bank of Greece. La préférence

shares will be convertible into ordinary shares at a later stage under certain conditions

to be further specified in the legislation establishing the Fund.

– Participation in the Fund will be based on a trigger linked to the minimum required

level of capital adequacy requirements, as established for specific credit institutions by

the Bank of Greece, in its capacity as the competent supervisory authority, if no private

solution has been found.

– The Fund will be established by specific Greek legislation.

– An initial lifespan of [7] years would be envisaged for the Fund. After the end of the

lifespan of the Fund any acquired ownership rights fall to the Greek State.

Le statut juridique

– The Fund will be established as a private law legal entity in order to enhance its

flexibility and efficiency (eg, to facilitate the recruitment and remuneration of

appropriately qualified staff).

– The legal structure of the Fund should allow for private participation.

Financement

– The Fund will be exclusively financed through its own resources lent by the Greek

Government of up to EUR 10 billion. [Specifically, financing will be provided by the

Greek Government using part of the proceeds of the loans granted in the EU/IMF

Programme. This implies that the risk of losses arising out of the Fund’s operations

would lie exclusively with the Greek Government, as the primary shareholder in the

Fund, which would also be obliged to repay the loans granted in the EU/IMF

Programme. The purchase of preference shares shall be done in cash]

Organizational issues

– The Fund would be managed by a Governing Council composed of (1) a Chairperson,

a Chief Executive and two directors appointed by the Governor of the Bank of Greece;

(2) a director appointed by the Governor of the Bank of Greece on the nomination of

the European Commission (without prejudice to the application by the Commission of

state aid and competition rules); and (3) two ex officio directors who represent the

Minister of Finance and the Governor of the Bank of Greece. The ECB will nominate

an observer who would have a right to participate, without voting, in meetings of the

Governing Council.


Page 19

19

– The Chairperson, Chief Executive and the non-ex officio directors will be required by

law to be persons of recognised standing in banking or financial matters in Greece, the

EU or internationally.

– Each of the Chairperson and the non-ex officio directors will be appointed to a five

year term of office and may only be compulsorily removed from office by an

appropriate Greek court on application of the Governor of the Bank of Greece where

(1) no longer capable of fulfilling the conditions required for the performance of the

duties of office or (2) guilty of serious misconduct.

– No member of the Governing Council may be represented on the board of directors of

any credit institution.

– The legislation establishing the Fund will provide that, when exercising the powers and

carrying out the tasks and duties conferred upon them under the legislation, neither the

Governor of the Bank of Greece nor the members of the Governing Council of the

Fund shall seek or take instructions from the Greek Government or any other State

entity, institution, body or undertaking.

– The Governing Council will present a semi-annual report to the Greek Parliament, the

European Commission, the ECB and the IMF.

– The operating expenses will be covered by the Fund.

Powers of the Fund

– In order to fulfil its purposes the Fund will enjoy certain powers over credit institutions

receiving capital from the Fund, including without limitation the power:

o to require a credit institution to provide the Fund with all information necessary

for the Fund to fulfil its tasks;

o to appoint a member of the Board of Directors of a credit institution;

o to require a credit institution to present a restructuring plan;

o to veto key decisions of a credit institution (eg, business strategy, dividend

distributions, salary caps, liquidity and asset-liability management, etc.);

o to call a general shareholders’ meeting for a credit institution in accordance

with Greek company law;

o to require conversion of preference shares into ordinary shares insofar as a

credit institution fails to meet (1) the minimum required level of capital

adequacy requirements established for credit institutions generally under

applicable regulatory requirements or (2) certain financial conditions to be

further specified in the legislation establishing the Fund; and

o to conduct diagnostic studies and special audits with the help of outside

consultants to assess the solvency of a credit institution where the Fund

considers this necessary.

– Each of the Bank of Greece, in its capacity as the competent authority for the

supervision of credit institutions, and the Fund will be authorised to exchange

confidential information with one another to the fullest extent permitted by EU law.

– The powers of the fund are without prejudice to the supervisory powers of the bank of

Grèce.

Conditions applicable to capital increases

– The conditions applicable to any capital increases should be aligned with the

Commission Decision of 19.11.2008 (N 560/2008 support measures for the credit


Page 20

20

institutions in Greece). The granting of equity capital is made subject to the following

conditions in particular:

– The credit institutions will be expected to pay a market-oriented, non-cumulative

remuneration unless an analysis of the restructuring plan warrants an alternative

approche. A market-oriented, non-cumulative remuneration can either be 10% as

stipulated in the above decision or depending on the risk profile of the credit institution

and the quality of the capital, between 7% and 9.3%, whereas core tier 1 capital for

fundamentally sound credit institutions should normally be remunerated at at least 9%.

– The credit institutions will not pay dividends or coupon on hybrid capital, unless they

are legally obliged to do so, which is typically the case when a credit institution is

profit making (the credit institution should however not be allowed to use reserves to

book a profit).

– Preference shares shall be repurchased by the credit institution for an amount that is

equivalent to the amount originally invested in the credit institution. After five years

the shares shall be repurchased or be remunerated at penal rates. If they cannot be

repurchased because the capital adequacy requirements are not fulfilled, the preference

shares shall be converted into ordinary shares.

Approval of restructuring plan by European Commission

– Any restructuring plan needs to be in accordance with State aid rules and approved by

decision of the European Commission ensuring that the credit institutions will restore

viability at the end of the restructuring period, burden sharing of shareholders is

achieved and distortion of competition is limited.

Suivi

– The Greek authorities would prepare the necessary legislation implementing the details

of the above by the end of June 2010, at the latest.


Page 21

21

Annexe 3.

Fiscal measures to be implemented over 2011-2014

2010

in million EUR

% Du PIB

Revenu

0.5

Increase in VAT rates

800

0.3

Increase in excise tax on fuel

200

0.1

Increase in excise tax on cigarettes

200

0.1

Increase in excise tax on alcohol

50

0.0

Dépense

1.9

Wage bill cut by reducing the Easter, summer and

Christmas bonuses and allowances

1100

0.5

Intermediate consumption

700

0.3

Pension cuts (highest pensions)

350

0.1

Elimination of solidarity allowance (second instalment)

400

0.2

Pensions cut by reducing the Easter, summer and

Christmas bonuses

1500

0.6

Public investment reduction

500

0.2

TOTAL ANNUAL IMPACT

5800

2.5


Page 22

22

2011

in million EUR

% Du PIB

Carry over from last year

1.1

Increase the VAT rates

1000

0.4

Increase in excise tax on fuel

250

0.1

Increase in excise tax on cigarettes

300

0.1

Increase in excise tax on alcohol

50

0.0

Wage bill cut by reducing the Easter, summer and

Christmas bonuses and allowances

400

0.2

Pensions cut by reducing the Easter, summer and

Christmas bonuses

500

0.2

Revenu

2.2

Taxation on unauthorised establishments

800

0.4

Luxury goods tax

100

0.0

Book specification of income

50

0.0

Gaming royalties

200

0.1

Gaming licenses

500

0.2

Special levy on profitable firms

600

0.3

Levies on illegal buildings

500

0.2

VAT – changes in the sub-categories and broadening base

1000

0.4

Green tax

300

0.1

Presumptive taxation

400

0.2

Increase of legal values of real estate

400

0.2

Taxation of wage in kind (cars)

150

0.1

Dépense

1.0

Intermediate consumption

300

0.1

Savings from the introduction of unified public sector

salaires

100

0.0

Pension freeze

100

0.0

Kalikrates savings

500

0.2

Pension cuts (highest pensions)

150

0.1

Public investment reduction

500

0.2

TOTAL ANNUAL IMPACT

9150

4.1


Page 23

23

2012

in million EUR

% Du PIB

Revenu

0.7

Excise non-alcoholic beverages

300

0.1

Gaming licenses

225

0.1

Gaming royalties

400

0.2

VAT – broadening base

300

0.1

Presumptive taxation

100

0.0

Increase of legal values of real estate

200

0.1

Dépense

1.2

Reduction in public employment in addition to the 5-to-1

replacement rule

600

0.3

Means test unemployment benefit

500

0.2

Pension freeze

250

0.1

Kalikrates savings

500

0.2

Cut transfers to public entities

800

0.4

Public investment reduction

500

0.2

Unidentified cuts in operational expenditure

900

0.4

TOTAL ANNUAL IMPACT

5575

2.4


Page 24

24

2013

in million EUR

% Du PIB

Revenu

-0,3

Presumptive taxation

100

0.0

Gaming licenses

-725

-0,3

Dépense

0.5

Reduction in public employment in addition to the 5-to-1

replacement rule

500

0.2

Pension freeze

200

0.1

Kalikrates savings

500

0.2

Unidentified measures

4200

1.8

TOTAL ANNUAL IMPACT

4775

2.0


Page 25

25

2014

in million EUR

% Du PIB

Temporary measures

-0,4

Special levy on profitable firms (discontinuation of

temporary measures)

-600

-0,2

Levies on illegal buildings (discontinuation of temporary

mesures)

-450

-0,2

Unidentified measures

5750

2.4

TOTAL ANNUAL IMPACT

4700

1.9

TOTAL MEASURES 2010 – 2014

30000

13,0


Page 26

26

Annexe 4. Structural reforms conditionality

STRUCTURAL REFORMS: CONDITIONALITY

Action

Délai

PUBLIC ADMINISTRATION REFORMS

Simplify the remuneration system for public

sector employees

– launch a process to create a simplified remuneration system to

cover basic wages and all allowances applying to all public sector

employees and ensuring that remuneration reflects productivity

and tasks

– establish a fully operational Single Payment Authority to

centralize the payment of all salaries paid to civil servants at all

levels of government,

– adopt legislation for a simplified remuneration system

Septembre 2010

Décembre 2010

Juin 2011

Public procurement

– complete the first phase of the public procurement system for all

sectors and levels of government with a fully operational

electronic platform introducing the use of e-auctioning systems

– implement EU Directives and have an effective appeals system

Décembre 2010

Mars 2011

Transparency of public spending decisions

– adopt legislation to ensure transparency by requiring online

publication of all government expenditure decisions

Juin 2010

Local administration reform

– adopt legislation reforming public administration at the local

niveau

adopt all legislation and decrees for full entry force of the reform

on 1 January 2011 involving transfer of responsibilities and

resources across entities

Juin 2010

Décembre 2010


Page 27

27

STRUCTURAL REFORMS: CONDITIONALITY

Action

Délai

Independent functional review of the central

gouvernement

– launch an independent and external review of the organization

and functioning of the central administration

– adopt legislation and measures to rationalize the use of resources,

the organisation of the public administration and the effectiveness

of social programmes.

Septembre 2010

Juin 2011

Better Regulation

-adopt legislation to implement the Better Regulation agenda

– ensures full implementation to reduce administrative burden by

20compared with 2008 level and submit a progress report to the

Commission

Décembre 2010

Septembre 2011

LABOUR MARKET and WAGES

Start discussion with social partners

To prepare the revision of private sector wage bargaining and

contractual arrangements

Juin 2010

Reform Employment Protection Legislation

– extend the probationary period for new jobs to one year

– reduce the overall level of severance payments which should

apply equally to blue and white collar workers,

– raise the minimum threshold for activating rules on collective

dismissals especially for larger companies,

– put measures in place to guarantee that current minimum wages

remain fixed in nominal terms for 3 years

– facilitate use of temporary contracts and part-time work

Décembre 2010

Reform minimum wages

– following dialogue with social partners, government adopts

legislation on minimum wages to introduces sub-minima for

groups at risk such as the young and long term unemployed,

Décembre 2010


Page 28

28

STRUCTURAL REFORMS: CONDITIONALITY

Action

Délai

– guarantee that current minimum wages remain fixed in nominal

terms for three years

Reform private wage bargaining system to ensure

wage moderation

– adopts legislation to reform wage bargaining system in the

private sector, including local territorial pacts to set wage growth

below sectoral agreements

– introduce variable pay to link wages to productivity performance

at the firm level

– amend regulation of the arbitration system

Décembre 2010

Increase the flexibility of working hours

– adjust legislation to introduce annual time accounts and reduce

overtime pay

Décembre 2010

Fight undeclared work

– strengthen legislation to enforce the registration of new

employés

– ensure the Labour Inspectorate is fully staffed and quantitative

controls targets are in place

Juin 2011

Review social safety net

Review the scope for improvements in the targeting of social

expenditures to enhance the social safety net for the most

vulnerable

Juin 2011

PENSIONS

Reform pension system

Government adopts a new simplified system (pro rata) for all

current and future employees including:

– by December 2015, a unified statutory retirement age of 65

years, including for those insured before 1 Jan 1993.

– increase retirement age of women in the public sector to 65 by

2013

Juin 2010


Page 29

29

STRUCTURAL REFORMS: CONDITIONALITY

Action

Délai

– strengthened link between contributions and benefits

– pension earnings calculated on the entire lifetime

– an average annual accrual rate of 1.2

– price indexation of pensions

– an automatic adjustment mechanism that links the retirement age

with increases in life expectancy at retirement

– an increased minimum contribution period from 37 to 40 years

by 2015

– restricted access to early retirement and increased minimum

retirement age of 60 years by 1

st

January 2011, including for

workers in heavy and arduous professions, and those with 40 years

of contributions

– revised disability scheme

– reduced (by 6 per year) pension benefits for people retiring

between the ages of 60 and 65 with less than 40 years of

contribution

– No special rules for those insured before 1 Jan 1993

– substantial cuts in the list of heavy and arduous professions (to

no more than 10 of employees)

– a means-tested minimum guaranteed pension for people aged

above 65 years of age

– a reduction in the number of funds to 3

Parliament adopts the pension reform

Septembre 2010

HEALTHCARE

Healthcare reform

Complete reforms to improve management and procurement

systems of health system: complete move to double accounting

systems, establish operational oversight by the Finance Minister,

the publication of audited accounts

December2010

BUSINESS ENVIRONMENT

Facilitate business start ups

Juin 2010


Page 30

30

STRUCTURAL REFORMS: CONDITIONALITY

Action

Délai

Simplify the start up of new businesses and make the General

Commercial Registry (GEMI) fully operational

Septembre 2010

Simplify the licensing of industrial units and

reduce the costs of doing business

– simplify and accelerate the process of licensing enterprises,

industrial activities and professions through legislation and by

making the spatial plans operational

– Government changes legislation to mitigate tax obstacles to

mergers and acquisitions, and lower costs associated with customs

Décembre 2010

Septembre 2011

Implement the Services Directive

– adopt horizontal legislation, finalize screening of sectoral

la législation,

make single points of contact operational

-adopt measures in key service sectors such as tourism, retail and

éducation

Juin 2010

Septembre 2010

Décembre 2010

Open up restricted professions

– propose sector-specific legislation to remove restrictions to trade

in the legal profession, the pharmacy profession, the notary

profession, architects, engineers, auditing services

– implement the Professional Qualifications Directive so that

qualifications from third countries are recognized

-adopt legislation to open up restricted professions

Décembre 2010

Décembre 2010

Juin 2011

Road freight transportation

Liberalize road freight transport by removing all unnecessary

restrictions on admission to the occupation of road haulage,

including minimum fixed prices

Septembre 2010


Page 31

31

STRUCTURAL REFORMS: CONDITIONALITY

Action

Délai

Competition policy framework

Modify the existing institutional framework of the Hellenic

Competition Commission, including to allow prioritisation on

important cases and to strengthen the independence of HCC

membres

Décembre 2010

Chemins de fer

– Prepare a recovery plan for the railway sector to restore

profitability to operational services, ensure compliance with EU

Directives, and -specify a timetable for the restructuring of the

holding company including the sale of land and other assets

– Implement fully the recovery plan for the railway sector

Juin 2010

Mars 2011

Énergie

-Decisions on the liberalization of wholesale electricity market and

to commence the rationalization of consumer tariffs

-Adopt legislation to unbundle electricity and gas activities,

including measures

– Adopt measures to strengthen the independence and capacity of

the Energy Regulatory Authority

Septembre 2010

Mars 2011

Mars 2011

PROMOTING INVESTMENT AND

EXPORTATIONS

Promoting FDI and investment in strategic

secteurs

Government takes measures to facilitate FDI and investment in

innovation in strategic sectors (green industries, ICT etc…),

through a revision of the Investment Law, the adoption of

measures to facilitate PPPs, action to fast-track large FDI projects

and measures to strengthen export promotion policy

Septembre 2010

R&D and innovation

– Carry out in depth evaluation of all R&D and innovation actions, December 2010


Page 32

32

STRUCTURAL REFORMS: CONDITIONALITY

Action

Délai

including in various Operational Programmes, in order to adjust

the national strategy

– Create an Advisory Council financed through the 7th R&D

programme, to consider how to foster innovation, how to

strengthen links between public research and Greek industries and

the development of regional industrial clusters

Décembre 2010

STRUCTURAL AND COHESION FUNDS

Increase absorption of Structural and Cohesion

Fonds

– put in place measures to achieve binding targets for payment

claims of Structural and Cohesion Funds and for submission of

large projects

– establish Task Force with the Commission to speed-up the

development of high quality projects, through better coordination

and other actions

– complete steps to prioritize public investment spending for

projects benefiting from EU funds, including the introduction of a

central bank account

– meet targets for payment claims (measured against certified data)

and large projects

– introduction of a web-based open access monitoring tool of

procedures for approval of project proposals and for

implementation of public projects;

– ensure that the managerial capacity of all Managing Authorities

and Intermediate Bodies of operational programmes

Juin 2010

December 2010 and every six

months thereafter

Décembre 2011

Décembre 2011