Blanchot – L’écriture du désastre


Le stratagème du secret, c’est soit de se montrer, de se rendre si visible qu’il ne se voit pas (donc de s’éteindre comme secret), soit de laisser entendre que le secret n’est secret que là où manque tout secret ou toute apparence de secret.

Solitude qui rayonne, vide du ciel, mort différée: désastre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.