le genre n’existe pas (extrait- radio Galère)

LA DORADE EL DORADO

 

IL n’est pas lui

n’est pas une île

IL a-t-il des ailes ou n’en a-t-il pas ?

IL n’est pas une île, c’est un isthme, une presqu’île reliée au continent par une langue de terre – une erreur destinée à errer aux périphéries en se prenant pour le centre.

Il est fait de boue, il bout, il est à bout, un rebout, un rebut : une mâle-glaise, une épaisse mallette de boue portée de part en part

puisque le masculin n’est pas masculin, il est le général.

 

Il se nourrit de signe. La terre se nourrit d’empreintes. Elle se nourrit de rythme. Le ciel se nourrit d’elles.

 

Un chronomètre les anime – une chronophagie généralisée

Un trait. Des unions. Impossibles.

Des directions. Un acte.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.