Minotaure

Ça commence par un rocher lumineux, un mégalithe doré qui mute en crustacé, par à coups, pulsions. Des moments troublants. Une parthénogénèse en solo, vice et versa. Des glissements de corps sur un sol huileux contre et rebondissant contre les six points du rectangle. Une étrange sensation de corps archaïque rencontrant une fête disco.

Une création de la compagnie ligne de désir.

A la Minoterie à Marseille les 11, 12, 13 janvier 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.