Et parmi tes amis ?

Et parmi tes amis?

Et parmi tes amis il y en a peut-être qui à moins qu’ils ne soient trop ou pas assez? Et parmi tes amis tu as des personnes bien placées? Et tu vis seuls où tu as quelque soutien parmi des tes amis? Et parmi tes amis il y en a qui travaillent? Et parmi tes amis y a des gens de droite et de gauche? Et parmi tes amis tu as des chômeurs? Et parmi tes amis il y a des heureux? Et parmi tes amis y a-t-il des courageux et des bienveillants?

Et parmi tes ennemis il y a des gens puissants? Et parmi tes amis est-ce qu’il y a des ennemis? Et parmi tes amis y a-t-il des traîtres? Des faux-amis? Des doubles ententes et des quiproquos? Des jeux de masques, de spectres et des tiroirs d’ombres? Et parmi tes amis qu’est-ce qu’il reste de l’amitié? Et parmi tes amis c’est joyeux?

Tu scrutes autour pour tenter de répondre aux questions. Tu cherches le sous-entendu qui essaie de te faire trébucher et tu ne le trouves pas – il a l’air d’être lové dans un repli du sous-entendu, vers la fin du trait d’union du sous-entendu ou parfois dans les sourcils qui se lèvent et l’expiration saccadée qui précède «  Et parmi tes amis ? »

Et parmi tes amis tu ne trouves que des mots agglomérés, tordus, disjoints, qui dansent, et dansent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.