Arthur Cravan – Maintenant

En voilà un molosse qui s’affiche (125kgs, 2 mètres) qui joue la franchise : l’art comme un moyen et non comme un but, la préférence pour la boxe à la littérature, son rapport parasitaire avec Gide, la virulence contre l’exposition des Indépendants… et surtout ce rapport la very boxe, l’art comme mode vie, comportemental. Quelle santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.