Charles Pennequin – la ville est un trou

Etonnantes, les réactions suscitées par ce texte, en atelier d’écriture.

Fascination pour une lecture-scansion, ses répétitions; les histoires de rencontres avec la chute, les voisins. J’ai connu deux types de public tomber dans le trou: les vieux, et les prisonniers. Répéter pour s’en sortir?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.