souvenirs d’emplois du temps (atelier d’écriture aux Baumettes)

TEMPS – Nychtémère

 

6H45 j’entends les clés, envie terrible de pisser /rêves de mer turquoise et de sable blanc /les barreaux me reprennent brutalement/ la liberté n’a pas de prix/ je me passe de l’eau sur le visage

7H les convocations du jour pleuvent dans la boîte à lettres / les mots ouvrent les portes, ferment les portes, les convocations aussi

7H10 les mots réouvrent la porte de la cellule, mais il y a d’autres mots derrière la porte/ direction les cantines du sous-sol – à chaque jour un bon: lundi arrivage des marchandises, mardi bon rose, mercredi bon bleu, jeudi bon vert, vendredi bon jaune et à chaque fois : la générale + dispatching

7H30 petit-déjeuner frugal / deux cafés une tartine

8H promenade pieds glacés -je bats le sol des pieds pour voir si j’en ai toujours/ liberté des sens

10H00 le temps n’en finit plus

10H30 des couloirs froids, venteux, inhospitaliers – la prison t’ouvre les yeux

11H la solitude est l’ennemie de la liberté / heureusement ici je ne serai jamais seul

11H30 remontée en cellule/ ménage/ préparation du repas / allez on passe à table

13H encore l’appel et si possible une douche

13H30 activités de promenade – alors l’avocat qu’est-ce qu’il a dit ?/multimédia

16H réintégration des cellules, goûter face au regard de l’enfant

17H il pleut des gamelles

17H30 préparation du souper

18H15 pompes -histoire de dire que

19H allez on passe à table

19H15 informations régionales – fin du duo Woerth-Bettencourt

20H30 télé/ incontournable film/ courrier

22H ça fait peur / je suis né il n’y a pas longtemps / longue est la naissance d’un homme

22H30 coucher/ l’inégalité est au début, le hasard à la fin / finalement tout est la faute du hasard ce grand maladroit

les aiguilles du temps ont quartier libre

Une réflexion au sujet de « souvenirs d’emplois du temps (atelier d’écriture aux Baumettes) »

  1. Bonjour,
    J’ai été incarcéré à la Prison de Baumettes. J’ai créé un blog pour témoigner de ma détention. J’ai ouvert deux pages ‘Parole de Taulards’, et « Poèmes prisonniers » afin de rendre compte d’autres paroles, d’autres détenus. Votre texte m’a fortement intéressé et je souhaiterais pouvoir le reproduire ! n’hésitez pas à me joindre par mail. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.